Jean-François Solnon est un historien spécialiste de l’Ancien Régime.

Charles Quint écrira que le Turc est “l’ennemi perpétuel de la sainte foi catholique”.

Ce livre volumineux nous rappelle les martyrs d’Otrante, petite ville italienne ravagée par les Ottomans en 1480. A la population civile ils n’accordèrent que le choix entre la conversion à l’islam ou la mort. Huit cents hommes refusèrent d’abjurer leur foi et furent massacrés. L’archevêque et les prêtres furent tous tués, les femmes violées sur les autels, les églises détruites et les reliques jetées aux chiens.

Le lecteur suit également les héros chrétiens de la défense de Belgrade dont le siège par les Turcs est levé en 1456, trois ans après la chute de Constantinople. Partout en Europe, on célèbre les victoires de Hunyadi, le “blanc chevalier” hongrois, et de ses combattants encouragés par un célèbre prédicateur franciscain nommé Giovanni da Capistrano.

Il est ici aussi question de l’authentique histoire de Vlad Dracul, le prince chrétien de Valachie qui mena la guerre aux Turcs et mis en échec Mehmed II.

L’ouvrage rappelle également l’alliance entre François Ier et Soliman le Magnifique qui se traduisit en août 1543 par le siège de Nice sous le feu franco-ottoman. Le 15 août, fête de l’Assomption, trois assauts franco-turcs furent repoussés par les Niçois, mais les assaillants réussirent à ouvrir une brèche dans laquelle ils s’engouffrèrent. Un porte-étendard était sur le point de planter son drapeau musulman sur la muraille quand une femme du peuple, une lavandière, Catherine Ségurane, robuste et intrépide, se précipita, battoir en main, arracha l’insolent étendard, fit basculer dans le fossé quelques soldats adverses, et galvanisa ainsi ses compatriotes.

Longtemps, la lutte contre les Turcs a hanté les esprits européens. Ce livre est le récit de ces relations tourmentées entre l’Empire ottoman et l’Europe chrétienne.

L’Empire ottoman et l’Europe, Jean-François Solnon, éditions Perrin, collection Tempus, 832 pages, 12 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :