La guerre froide est déclarée entre le glacier Ben & Jerry’s et Israël.

Ben & Jerry’s, le célèbre fournisseur de glaces célèbre pour prendre position sur des sujets de société brûlants, et appartenant à la société anglo-néerlandaise Unilever depuis 2000, a annoncé la fin des ventes dans les territoires palestiniens occupés. L’entreprise entre ainsi dans l’un des débats les plus controversés. « Nous pensons qu’il est incompatible avec nos valeurs que la crème glacée Ben & Jerry’s soit vendue dans les Territoires palestiniens occupés », indique un communiqué. La marque a décidé de ne pas renouveler l’accord de licence qui existait avec Israël depuis 1987.

Ben & Jerry’s a pris position dans de nombreux problèmes politiques au fil des ans. Elle a soutenu Black Lives Matter, les problèmes de crise climatique, les mouvements de réforme de la justice pénale et soutient désormais le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), qui cherche à exercer une pression économique et politique sur Israël au nom des Palestiniens.

L’entreprise a cependant rapidement déclaré qu’elle ne boycottait pas le pays dans son ensemble. « Nous resterons en Israël », a-t-elle déclaré. Ben & Jerry’s se retire simplement du marché de Cisjordanie. Environ 700 000 Israéliens vivent dans des colonies, construites sur des terres conquises par Israël pendant la guerre de 1967. Cependant, l’annonce a été accueillie avec colère par de nombreux Israéliens éminents, qui ont exhorté les gens à cesser de s’approvisionner en Chubby Hubby, Cherry Garcia ou d’autres saveurs de Ben et Jerry’s. « Maintenant, nous Israéliens savons quelle glace ne pas acheter », a tweeté l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, chef de l’opposition. L’actuel Premier ministre, Naftali Bennett, a qualifié la décision de l’entreprise de « moralement mauvaise » et a déclaré :

« Ben & Jerry’s a décidé de se présenter comme la crème glacée anti-israélienne ».

Et il a prévenu Unilever qu’il y aurait des conséquences. Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a également qualifié cette décision de « capitulation honteuse » face à l’antisémitisme, diabolisant par ce simple mot fourre-tout le combat des Palestiniens et de leurs soutiens.

« Nous accueillons chaleureusement la décision, mais nous demandons à Ben & Jerry’s de mettre fin à toutes les opérations dans l’apartheid israélien », a déclaré le mouvement BDS dans un message sur Twitter. Il a ensuite applaudi la décision : « un pas décisif a été franchi pour mettre un terme à la complicité avec l’occupation israélienne et les violations des droits des Palestiniens », mais a appelé à faire davantage.

Le retrait de Ben & Jerry’s des Territoires occupés ne prendra pas effet immédiatement, car son contrat actuel avec la société qui fabrique ses glaces en Israël expire à la fin de l’année prochaine. La branche Ben & Jerry’s Israël s’est rapidement dissocié de la maison mère :

« Nous continuerons à vendre dans tout l’État juif : ne permettez pas qu’Israël soit boycotté. »

Ces dernières années, le mouvement BDS a pris de l’ampleur aux Etats-Unis, pour le plus grand déplaisir de l’Etat hébreu.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :