La réaction contre le politiquement correct, qui s’exprime ces derniers temps via la gestion quasi-mondialement uniforme de la crise du coronavirus,  viendrait-elle d’Allemagne ?

Samedi 16 mai, mais le phénomène perdure depuis quelques jours déjà, des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs villes d’Allemagne contre les mesures de restriction des déplacements et des interactions visant à réduire la propagation du coronavirus Covid-19. Elles les accusent d’être liberticides et dénoncent une dictature.

L’Allemagne semble se réveiller d’une longue léthargie, quelques décennies, qui l’empêchait de contester la doxa véhiculée par la conscience morale universelle par rapport à la majorité des sujets sociaux, sociétaux et politiques. Le coronavirus semble être le détonateur de ce réveil d’un peuple bâillonné par de multiples lois liberticides. De consensuelle, l’Allemagne deviendrait-elle rebelle ?

Si le mouvement reste minoritaire, il prend assez de l’ampleur pour inquiéter les autorités : rien qu’à Stuttgart, 5 000 personnes ont été autorisées à battre le pavé, malgré les interdictions de grands rassemblements du fait de la pandémie. Des manifestations sont aussi attendues, comme déjà au cours des dernières semaines, à Munich, Berlin ou encore Dortmund, sous étroite surveillance policière.

Venus de la droite et de la gauche, les manifestants se définissent comme de défenseurs des libertés publiques et/ou des opposants aux vaccins.  Un Allemand sur quatre dit comprendre ces manifestations, selon un sondage de l’institut allemand Civey.

Les protestataires sont soutenus par le parti allemand identitaire Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. L eveil ,,,dictature mondiale =prise de conscience mondiale avec l energie de Dieu ,,cela touche aussi des poly-tiques qui pour le coup ne sont pas de ces tiques ,femme fabuleuse de courage ,exeption ,,,,,,ttps://www.youtube.com/watch?v=eq_CY08uk5g&feature=share&fbclid=IwAR1ZnY08-gKJQwZcI85

  2. Geneviève says:

    En Suisse aussi, depuis déjà 4 samedis il y a des manifestations dans diverses localités, dont une devant la palais fédéral à Berne. Jusqu’à présent, il y a eu plus de contestations dans les pays germaniques que dans les pays latins pour dénoncer l’imposture de ce coronacircus.
    Aussi en Suisse, la contestation est venue de la Suisse alémanique. Et les cantons romands ont aussi pris des mesures plus strictes que les alémaniques. La différence culturelle est nette autant dans la gestion de la crise, que dans sa contestation. En Europe, tous les pays qui ont soumis leurs concitoyens aux arrêts domiciliaires sont latins.