usa-ei

« (…)  les Américains font-ils vraiment la guerre à l’islamisme ? Officiellement, l’adversaire principal des États-Unis, qui fut l’Union soviétique jusqu’en 1989, a été remplacé par le terrorisme international. C’est-à-dire pour l’essentiel l’islamisme. Dans les faits, les Américains ont frappé militairement l’Afghanistan des Talibans après les avoir soutenus. Ils frappent des réseaux islamistes et mènent donc une guerre effective contre l’islamisme. Mais cette guerre sert en réalité à avancer des pions, bien plus essentiels, dans leur volonté de conserver leur suprématie sur le monde au XXIe siècle. L’objectif géopolitique des Américains est de construire un bloc transatlantique soudé derrière Washington […] Ainsi, les islamistes qui voudraient créer un grand califat et contrôler la pompe à essence du monde entier contribuent au contraire à aider les Américains à réaliser ce rêve géopolitique pour leur compte propre et au détriment de l’indépendance énergétique des Européens et des Asiatiques […]. Il n’est pas impossible que les éléments les plus pro-israéliens aux États-Unis aient suggéré cette politique à l’administration américaine. En effet, Israël est assiégé par la démographie arabe et ne peut survivre que si l’Occident tout entier est en guerre contre l’Islam et continue, comme pendant la Guerre froide, à avoir besoin de la forteresse israélienne. Si la paix venait à s’installer dans la région avec la constitution d’un petit État palestinien, alors l’immigration arabe se chargerait de faire disparaître Israël. La réalité des faits est que la politique étrangère américaine nourrit davantage la menace islamiste qu’elle ne la combat et, ce faisant, elle nous absorbe de plus en plus dans un bloc euro-américain qui ne laissera plus aucune place à la dimension mondiale de la France. […] Les chrétiens disparaissent du monde musulman tandis que le nombre de musulmans dans le monde chrétien augmente constamment. Cette poussée, particulièrement sensible en France, s’explique, pour l’essentiel, par la laïcité. En effet, la République laïque, dont l’instrument politique occulte et militant est la franc-maçonnerie, s’est construite très largement contre la religion dominante, le catholicisme. La République est un régime qui favorise les minorités protestante, juive et, depuis trente ans maintenant, musulmane, au détriment de la prédominance culturelle et politique des catholiques. […] Partout, le culte de la minorité est utilisé contre la culture dominante catholique. L’identité des nations chrétiennes est devenue fragile, ce qui n’était pas le cas avant la Seconde Guerre mondiale. »

Aymeric Chauprade, Le choc des civilisations, mythe et réalités, 2003

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :