Les Américains sont bien silencieux ces derniers temps, eux si prompts à condamner les agissements de Poutine. Encore récemment, Hillary Clinton écrivait dans ses mémoires que Poutine était un danger pour l’ordre mondial. On en vient à se demander de quel ordre voulait-elle bien parler ? Celui qui est en train de se mettre en place en Irak ? Ou en Libye ? Actuellement, les forces de l’État islamique de l’Irak et du Levant sont à 100km de Bagdad et ils continuent d’avancer sans rencontrer pour l’instant beaucoup de résistance.

Pour l’instant, plus de 500.000 Irakiens ont fui les zones de combat et l’avancée des djihadistes. Selon des experts, ces combattants de l’EIIL sont sur le point de créer un véritable Etat qui s’étendrait jusque dans le nord de la Syrie. Ironie du sort, Assad va encore pouvoir déclarer à juste titre qu’il lutte contre des terroristes. Une intervention en Syrie très tôt n’aurait rien changé. Les djihadistes auraient pris de l’importance tôt ou tard. Les Américains sont intervenus en Irak en 2003. Dix ans après, il semble bien que cela ait été en vain avec pour bilan des milliers de soldats tués ou blessés. Au Pakistan, les talibans viennent de mener leur plus grosse offensive et coup de force d’abord contre l’aéroport de Karachi puis contre un poste de sécurité. En Afghanistan, les forces occidentales continuent de se voiler la face mais le résultat pourrait être le même après leur départ que ce qui est en train de se dérouler en Irak. À Mossoul, le groupe djihadiste s’est emparé de 425 millions de dollars, une somme importante qui peut lui permettre de s’équiper en armements plus conséquents.

Face à cette avancée fulgurante à laquelle personne ne s’attendait, malgré l’avertissement de Fallouja, les Chrétiens d’Irak sont les premiers à en payer le prix fort. Ils ont déjà été nombreux à quitter le pays mais l’exode pourrait reprendre une nouvelle phase. Les 3000 chrétiens de Mossoul sont tous partis. Ils étaient 35000 en 2003. La situation de la ville de Qaraqosh, composée de 95% de chrétiens syriaques, reste toujours floue. Il est difficile d’avoir des nouvelles. Le groupe djihadiste y aurait fait seulement une incursion. Pour l’instant, elle accueille des milliers de réfugiés. Les forces armées kurdes (les peshmergas) ont renforcé leurs positions autour de la ville mais la situation reste fragile. Pour Mgr Pascal Gollnisch, directeur de l’Oeuvre de l’Orient, la moindre réaction violente des Kurdes ou de Bagdad pourrait provoquer un bain de sang. La situation humanitaire est tragique. Fraternité en Irak a déjà lancé un appel aux dons.

Partout où sont passés les Américains, ils ne laissent derrière eux qu’un Etat en déliquescence et un djihadisme plus fort qu’il ne l’était à leur arrivée. En Égypte, seul le pouvoir fort d’al-Sissi  a réussi à réduire l’influence des Frères Musulmans. L’Orient est plus que jamais déstabilisé. En Irak, les USA ont été incapables d’instaurer un gouvernement qui ferait l’unité nationale et ils ont attiré les djihadistes dans le pays, qui y ont vu un moyen de faire la guerre aux Croisés occidentaux.  Pour l’instant, les Américains se sont contentés d’un simple : nous sommes prêts à aider le gouvernement irakien… Mais quelle aide ? Ils ont déjà stoppé la livraison d’armes, de peur qu’elles ne tombent entre de mauvaises mains. Nous ne pouvons que remercier monsieur Villepin de ne pas nous avoir entraînés dans cette guerre. Cela sera toujours une situation dont la France ne sera pas responsable. Pour la Libye, c’est autre chose.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :