Quelques éléments du rapport piloté par plusieurs organismes de contrôle (IGF, IGAS, CGEDD) sur la politique publique du logement ont été publiés dans Les Echos le 30 janvier.

Les APL sont dans le collimateur du gouvernement : ce sont 17 milliards d’euros de dépenses que le gouvernement irait bien “raboter”. Si le principe des APL en soit est néfaste car il répond d’une batterie de mesures d’assistanat visant à rendre totalement dépendants les individus de l’Etat, il n’en reste pas moins que cette aide est devenue indispensable à beaucoup tant l’immobilier a augmenté et les revenus stagné.

Il y a donc fort à parier que ce soit encore la classe moyenne qui fasse les frais de cette nouvelle mesure, et notamment les familles nombreuses. La cible la plus facile à atteindre étant les familles dont les enfants font des études et qui sont rattachés au foyer fiscal. Ce sera sans doute cette partie de la population qui se verra une fois de plus lésée, d’autant plus que l’avantage fiscal liés au enfants a été fortement diminué.

Que personne n’attende de réduction d’impôt par ailleurs, il n’y en aura pas.

Là encore, le gouvernement est aveugle : la réduction des APL ne réduira pas le coût de l’immobilier qui est d’abord dû à une immigration massive avec au bas mot 300.000 nouveaux arrivants chaque année, population qu’il faut loger. Or en 2014, ce sont moins de 300.000 mises en chantier qui ont eu lieu, ce qui signifie que la construction ne parvient pas à absorber le flux migratoire.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :