Depuis les attaques russes en Syrie, l’invasion musulmane ne fait plus la une des actualités comme si le problème avait été résolu. De même que l’afflux des clandestins à partir de la Turquie par la Grèce avait en partie occulté ceux qui continuaient d’être accueillis en Méditerranée par milliers et dizaine de milliers à partir de l’Italie.

Si les actualités n’en parlent plus, le problème a-t-il cessé pour autant ?

Il est extrêmement difficile d’avoir des nouvelles des frontières de Hongrie, de Serbie, de Grèce, d’Autriche, de Croatie etc… C’est le quasi black out. Les images ne nous parviennent plus. 

Hier jeudi, un rapport du HCR nous a rassuré: ils continuent et continueront d’affluer!

Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) annonçait qu’il prévoit que 700.000 migrants chercheront refuge en Europe cette année via la Méditerranée, et qu’ils seront au moins aussi nombreux en 2016. Le rapport de cette agence onusienne précise cependant qu’ “Il est possible qu’il y ait un nombre plus important d’arrivées en 2016”,  elle ajoute aussitôt que ces chiffres pourraient être révisés à la hausse et ne tabler “pour le moment [que] sur des chiffres similaires à ceux de 2015″. Un rapport diffusé jeudi, non pour faire stopper le problème à sa source mais uniquement pour appeler à des financements supplémentaires. 

Hier les informations nous ont apprises qu’en France une centaine d’immigrés qui ont obtenu le statu de “réfugiés”  vont pouvoir faire venir leurs femmes et leurs enfants au nom du regroupement familial. Cette centaine de personnes est donc à multiplier au moins par quatre. Aucun d’entre eux, semble-t-il, ne parle français. Mais cela n’est même pas la partie émergée de l’Iceberg. A Europe1 Marine Le Pen a précisé que Sarkozy avait accueilli, sans compter les innombrables clandestins, 200 000 immigrés en France, pour chaque année de son mandat de président, soit un total d’un million de personnes accueillies officiellement en plus des clandestins. Ce qui rend les 800 000 immigrants que l’Allemagne projette officiellement d’accueillir sur deux ans assez relatifs.

Ainsi, même lorsqu’on n’en parle pas, la déferlante migratoire continue de submerger l’Europe, année après année, massivement, et les mosquées continuent de percer, toujours plus nombreuses, le ciel de France.

Couper les passages du Moyen-Orient devrait contrarier les plans immigrationnistes

La Russie prévoit que son intervention en Syrie devrait durer de trois à quatre mois, ce qui n’est plus cette guerre islamiste “longue, pour des années”, sinon éternelle, promise par les oligarques de la coalition américaine, qui depuis qu’ils prétendent lutter à 60 pays contre l’EI, (depuis septembre 2014),  celui-ci ne cesse de se propager.  Mais peut-être cette prévision courte de la Russie ne tient-elle pas assez compte des forces contraire ou d’inertie des coalisés sous commandement US ? 

En effet, si les pouvoirs légitimes en Lybie, en Syrie et en Irak, grâce à l’intervention russe, reprenaient leur droit et leur autorité sur leurs territoires, comme avant les printemps arabes, les flux migratoires seraient fermés. Mais cela ferait-il le jeu de “ceux qui sont au sommet de la pyramide”, selon l’heureuse expression de Poutine ?

Rien n’est moins sûr. Dans son Rapport annuel publié en juillet par  la Division de la population des Nations Unies sur les “migrations de remplacement“, l’Onu expose la nécessité pour certains pays, dont ceux de l’Union européenne, d’être repeuplés par des “migrations de remplacement”, alors que l’avortement est préconisé auprès des populations autochtones de ces dits pays. 

Sarkozy a amené un millions d’immigrés enregistrés en France, plus des centaines de milliers de clandestins, “grâce à” la guerre qu’il a engagé en Libye contre Kadhafi. La guerre par Islamistes interposés en Syrie et en Irak est du même ordre. Si la Russie rétablit l’ordre dans ces pays qui servent en ce moment, de filières d’invasion depuis l’Afrique noire , l’Érythrée, plus les pays en guerre, les oligarques qui tablent sur l’islamisation de l’Union devront trouver autre chose.

Quelques nouvelles fraiches du Grand remplacement en Europe et en France

Le Monde nous apprend qu’un campement d’une cinquantaine de clandestins majoritairement syriens, qui campaient porte de Saint-Ouen, ont été évacué vendredi 2 octobre au matin. Selon le journal immigrationniste « plusieurs cas de gale » y avaient été repérés. Tous ces gens devaient être conduits dans un premier temps à l’hôpital Bichat ou “dans une structure de Médecins du monde pour déterminer s’ils sont porteurs de la gale, maladie très contagieuse, a confié un représentant de la Mairie de Paris.”

Après quoi, ils pourront se doucher et changer de vêtements, puis ils seront logés dans un centre hôtelier pour une semaine, « le temps pour les services sociaux d’évaluer leur situation » et « pour déterminer quels sont leurs besoins ». « Ensuite ils intégreront un logement adapté », a ajouté ce représentant sans plus de précision.
Dans la capitale, deux campements avaient été évacués à la mi-septembre. Au total, plus de 2 200 migrants se sont vu proposer un hébergement, selon les autorités.

500 personnes occupent toujours le lycée désaffecté Jean-Quarré, dans le nord-est de Paris, ou des la ville de Paris relève des « problèmes d’hygiène » et des « faits de violence et d’insécurité [qui] ont été constatés ». Vendredi dernier, le tribunal administratif de Paris leur a donné un mois pour quitter les lieux. Ils seront donc eux aussi mis à la charge des Français. Alors que la France est en déficit économique et de logements, ces personnes vont être relogées prioritairement, avec ou sans statu de “réfugiés”.

En Allemagne les tensions sont vives entre les immigrés, explique France 24 ce vendredi.

La police a dû intervenir à trois reprises la nuit dernière à Hambourg. Les disputes entre les migrants entassés dans des centres surpeuplés se multiplient. Hambourg veut voter un texte pour obliger les propriétaires à louer les logements vides. “Il y a des gens qui ne veulent pas dénaturer l’image de leur quartier et si nous n’arrivons pas à les convaincre, nous devrons les contraindre”, explique Michael Neumann, sénateur de Hambourg.  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :