Les élections municipales se dérouleront le dimanche 15 mars 2020 pour le premier tour. Le cas échéant, le second tour des élections aura lieu le dimanche 22 mars 2020. C’est ce que le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué de presse du 16 juillet 2019.

Ces dates devront néanmoins être confirmées à la rentrée par un décret pris en Conseil des ministres.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Soupape says:

    Le suffrage universel est contourné depuis longtemps
    par l’arrêt public. Voici comment.

    Tout d’abord, ceux qui franchissent les barrières pour être candidats,
    sont tous du même parti C (sauf exception).

    Mais on donne pour instructions à certains C
    de brandir l’étiquette d’un parti A, et de jouer au parti A ;

    tandis que d’autres C reçoivent les instructions contraires
    de brandir l’étiquette d’un parti B, et de jouer au parti B.

    Bien entendu, en public, les partis A et B s’empoignent copieusement,
    de façon à ce que tout le monde croie … qu’ils sont ennemis.

    Le soir des élections, sont élus les partis A ou B.

    Supposons que ce soit le parti A.
    Naturellement, le parti A ne suit pas la politique A,
    mais promeut la politique C.

    Si bien qu’il lasse les électeurs de A,
    et, qu’au bout d’un certain temps, … il laisse la place au parti B.

    Mais, naturellement, le parti B ne suit pas la politique B,
    mais promeut, lui aussi, … la politique C !
    Si bien qu’à son tour, il lasse les électeurs de B, qui revotent A …

    Et la comédie de “l’alternance” continue …
    et réussit à se maintenir, car les zélecteurs sont “édifiés” …
    et admirent cet incroyable respect du suffrage universel …
    qui se maintient … même dans un monde aussi corrompu que le nôtre !

    Conclusion :
    quel que soit le résultat des zélections,
    c’est toujours la MEME politique C qui s’applique !!!

    Les philanthropes de la mossânerie
    ont donc inventé le mouvement perpétuel …

    Ils ont trouvé le moyen de régner sans partage,
    tout en se permettant de critiquer le système royaliste !!!

    Faut le faire !

    Donc si un parti, Civitas, se met à dire … la Vérité de Dieu,
    ça pourra changer …

  2. Tinatine says:

    C’ est un peu différent pour les petites communes qui , depuis quelque temps , sont noyées dans les communautés de commune ; dans ces petites communes rurales , le maire n’ a pas envie d’ adhérer à un parti et de diviser les électeurs et puis , il n’ a pas confiance dans les hommes politiques . ; on vote pour la personne pas pour le parti .
    Une anecdote : dans une commune voisine , le maire UMP savait qu’ il allait être battu ; on lui a demandé de se déclarer ” divers droites ” pour que l’ uMp ne soit pas mise en échec par la gauche mais que la responsabilité de de l’ échec soit portée par ” divers droites ” .

  3. Jeannine wietrich says:

    Ca fait 40 ans que ça va mal , mais voter pour ceux qui ne font rien , ça n arrangera rien , moi je voterais pour Asselineau , c est le meilleur . Il est correcte et ne pense pas qu à lui , mais il pense aux français aux français . Les autres ne pensent qu à leur belle vie de président et leur compte en banque , des sans coeur et rien d autres et avec ceux la ,on est mal barré !