La société Gillette, spécialiste des rasoirs, se fait l’écho politiquement et sexuellement correct de la société trans et « gender-fluide » promue par l’idéologie Lgbtqi+.

Son dernier spot publicitaire, dévoilé le 23 mai, montre un père qui enseigne à sa fille transsexuelle à se raser. Le protagoniste de la vidéo est Samson Bonkeabantu Brown, une Canadienne qui a changé de sexe et se prend pour un garçon. Totalement déconnectée de la réalité de son sexe biologique, l’individu Brown déclare dans le spot publicitaire :

« En grandissant, je me suis toujours demandé quel genre d’homme je voulais être”

“Ce n’est pas juste moi qui fais ma transition, ce sont tous ceux autour de moi qui font leur transition”, poursuit-elle. “Se raser c’est avant tout une question de confiance en soi”, déclare son père alors que les lames de rasoir glisse le long de sa joue. 

Dans un post Facebook, la jeune transsexuelle a expliqué son choix d’inclure dans la publicité son père, qui a été l'”un de [ses] plus grands soutiens dans [sa] transition”.

“J’ai pu partager une étape majeure de la vie de chaque homme avec mon père”.

Le délire transgenre à l’état pur.

“N’importe où, n’importe quand, de n’importe quelle façon cela arrive. La première fois que tu te rases est spéciale”, termine le spot publicitaire de la marque.

Ce n’est pas la première fois que Gillette, filiale de la société commerciale Procter & Gamble, se plie aux thématiques chères au politiquement correct et à l’univers progressiste, déconstructeur des identités.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Champtocé says:

    Que disait-on déjà, quand j’étais encore enfant, pour parler en famille, sans réelle méchanceté mais plutôt avec une compatissante ironie, des personnes ayant manifestement perdu le sens commun ?
    Ah oui, cela me revient : “Bobo la tête” !
    Nous en sommes désormais là ; triste et désespérante époque que la nôtre.

  2. sabinaki says:

    Nous, nous disions : “complètement marteaux”…
    Oui, ils sont fous à lier.

  3. Isabelle P says:

    Heureusement, il y a Bic !
    Mais ça c’est pour les vrais boucs.

  4. Geneviève says:

    “Ce n’est pas la première fois que Gillette, filiale de la société commerciale Procter & Gamble, se plie aux thématiques chères au politiquement correct et à l’univers progressiste, déconstructeur des identités ».

    Je ne pense pas que les entreprises mondialistes se plient à quoi que ce soit. Ce sont plutôt elles qui sont derrière tous ces délires de société, qui nous les imposent. Elles veulent la déconstruction de la famille traditionnelle, de tous les modes de vie traditionels qui ne poussent pas assez les gens dans l’univers de la consommation. Elles ont besoin d’une ambiance ultra-hédoniste pour pouvoir mieux vendre. Elles font partie de l’empire de Mammon et ne se sont jamais développées en vue du bien commun. A nous de les boycotter !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !