« Si le Pr. Didier Raoult a raison, c’est une affaire d’état de santé publique » lance-t-on sur le plateau de l’Heure des Pros de mardi 22 juin 2021. « Si c’est vrai, (les accusations du professeur Raoult, ndlr), c’est un scandale d’état sanitaire » continue le présentateur de l’émission Pascal Praud.

Les intervenants se lâchent et révèlent l’un que son médecin ORL s’est soigné à l’hydroxychloroquine, l’autre qu’il en « connait 10 comme ça ».

Le professeur Raoult, lui, ne lâche pas l’affaire de l’hydroxychloroquine.

Il affirme dans une dernière vidéo parue le 22 juin que les travaux sur l’hydroxychloroquine ont été arrêtés en cours de route alors qu’ils étaient en train de montrer que cela marchait :

« Je suis content qu’on commence à voir les vraies données qui sont disponibles des courriers de l’ANSM, c’est-à-dire de l’agence nationale du médicament, avec le Directeur Générale de la Santé, avec l’INSERM pour comprendre pourquoi on a arrêté en cours de route les travaux sur l’hydroxychloroquine alors qu’ils étaient en train de montrer que ça marchait et que ça a été publié sans le nombre de cas nécessaires pour démontrer que ça marchait. »

« Je suis content, c’est un papier qui vient d’être accepté où on explique que les travaux officiels qui ont été faits sur l’évaluation de l’hydroxychloroquine par d’autres équipes que les nôtres n’avaient pas le nombre suffisant pour conclure alors qu’il y avait une tendance, qu’il y avait moins de morts dans le groupe hydroxychloroquine. Il faudra bien un jour que ça s’explique aussi maintenant qu’on a les courriers, on voir ce qui s’est passé, on verra bien. Je suis pas inquiet sur l’avenir, c’est pareil, ces décisions lapidaires, l’interdiction de prescrire un médicament qui était prescrit à des millions de doses par année ou maintenant d’interdire l’usage de l’ivermectine ici alors qu’elle est recommandée en Inde ou en Argentine, on voit bien que tout ça n’est pas fait au nom de la raison, il n’y a pas une raison différente ici, où il y a beaucoup plus d’ennuis, en Europe, qui a été l’endroit avec les États-Unis dans lequel il y a eu le plus de morts et la plus mauvaise gestion, on n’a pas une meilleure conception de la médecine que les indiens, les argentins,  les chinois, les coréens. »  

«  J’espère qu’y aura une réflexion poussée qui, je sais pas, passera soit par la justice, soit par une remise à plat, par une nouvelle enquête parlementaire, avec peut-être un nouveau parlement pour remettre à plat et comprendre comment on est arrivé à des choses dont personne ne peut les comprendre sauf à effectivement devenir complotiste, c’est-à-dire que tout ça, il y a une manipulation phénoménale dans cette épidémie. Moi j’attends de savoir si tout ça a été une succession de bêtises avec des gens qui ont peur de revenir en arrière ou de se contredire ou qu’est-ce qui se passe pour que l’on fasse des choses qui sont aussi invraisemblables. »

Francesca de Villasmundo

                           

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :