Les chiffres sont là, implacablement réalistes. A la question : « Seriez-vous prêts à mourir pour défendre votre pays », voici le taux de réponse des pays européens :

Plus de 80 % : Azerbaïdjan (85 %)

Plus de 70 % : Géorgie (76 %), Finlande (74 %), Arménie (72 %).

Plus de 60 % : Ukraine (62 %).

Plus de 50 % : Russie (59 %), Kosovo (58 %), Bosnie-Herzégovine (55 %), Suède (55 %), Grèce (54 %).

Plus de 40 % : Pologne (47 %), Serbie (46 %), Lettonie (41 %).

Plus de 30 % : Suisse (39 %), Irlande (38 %), Macédoine (38 %), Roumanie (38 %), Danemark (37 %).

Plus de 20 % : France (29 %), Portugal (28 %), Royaume-Uni (27 %), Islande (26 %), Bulgarie (25 %), République Tchèque (23 %), Autriche (21 %), Espagne (21 %), Italie (20 %)

Moins de 20 % : Belgique (19 %), Allemagne (18 %), Pays-Bas (15 %).

Les pays européens sont dans les wagons de queue quand on compare au reste du monde : Plus de 90 % : Maroc (94 %), Fidji (94 %).

Plus de 80 % : Pakistan (89 %), Vietnam (89 %), Bangladesh (86 %), Papouasie-Nouvelle-Guinée (84%)

Plus de 70 % : Afghanistan (76 %), Inde (75 %), Turquie (73 %), Philippines (73 %), Thaïlande (72 %), Chine (71 %), Indonésie (70 %).

Plus de 60 % : Kazakhstan (69 %), Kenya (69 %), Israël (66 %), Liban (66 %), Panama (64 %), Malaisie (63 %), Pérou (62 %), Colombie (61 %).

Plus de 50 % : Mexique (56 %), Palestine (56 %), Equateur (54 %), Nigeria (50 %)

Plus de 40 % : Brésil (48 %), Etats-Unis (44 %), Argentine (43 %), Corée du Sud (42 %).

Plus de 30 % : Canada (30 %).

Plus de 20 % : Australie (29 %), Hong Kong (23 %).

Moins de 20 % : Japon (11 %).

Quand on regroupe les chiffres par zones géographiques, les résultats sont encore plus probants :

Plus de 80 % : Moyen-Orient et Afrique du Nord (83 %) ; Asie occidentale (82 %)

Plus de 70 % : Asie méridionale (76 %), Asie orientale (71 %)

Plus de 50 % : Afrique (56 %), Asie septentrionale (55 %), Europe orientale (53 %), Amérique Latine (52 %).

Plus de 40 % : Amérique du Nord (43 %)

Plus de 20 % : Europe occidentale (25 %).

Le classement suivant montre que souvent, patriotisme résonne en écho avec convictions religieuse. Hier le sabre et le goupillon, aujourd’hui chez les deux frères ennemis l’Uzi et la ménorah de l’un et la kalash et la djellabah de l’autre, font bon ménage.

Plus de 70 % : Islam (78 %), Hindouisme (77 %).

Plus de 60 % : Bouddhisme (66 %)

Plus de 50 % : Athées (57 %), sectes chrétiennes (55 %), Orthodoxes (53 %), Catholiques (52 %), Juifs (51 %).

Plus de 40 % : Protestants (48 %).

On doit en conclure que ceux qui ne croient en rien (ce qui est différent que d’être athée, derrière ce mot se cachant une idée de militantisme). Quelques ultimes données :

  • Femmes : 52 %
  • Hommes : 67 %
  • Jeunes de 18-34 ans : 66 %

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

34 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :