Le Père Jean-Nicolas Duponcet (1660-1723) s’est attelé en son temps à rédiger la biographie d’un personnage inconnu de la plupart des Français, à savoir Scanderbeg, roi chrétien d’Albanie au XVe siècle.

La plupart de nos contemporains auront de la peine à imaginer que l’Albanie fut autrefois catholique et qu’elle compta un roi dont les exploits guerriers contre les envahisseurs ottomans en firent l’une des grandes figures renommées de la Chrétienté. Les Albanais étaient à l’époque souvent appelés Epirotes.

L’histoire de Scanderbeg débute mal. Son nom de baptême est Georges Castriot. Il est l’un des quatre fils du roi Jean Castriot. En ce début du XVe siècle, Amurat II, empereur des Turcs, mène des invasions en Europe. Ayant déjà conquis une partie de la Grèce, il franchit les frontières de l’Albanie et brisa toute résistance, imposant rapidement ses conditions au roi Jean. Parmi ces conditions, il réclama que les quatre princes royaux furent livrés en otages aux Turcs. Au mépris des traités, ces enfants royaux furent élevés dans l’islamisme et renommés. C’est ainsi que le cadet des quatre fils du roi fut appelé Scanderbeg. Au fil du temps, grandissant, Scanderbeg développa d’évidents dons guerriers. C’est probablement ce qui fit qu’il fut le seul des quatre fils princiers à être épargné par l’empereur turc, les trois autres étant mis à mort. Scanderbeg fut obligé de gagner la confiance de l’empereur musulman, de feindre de s’être assimilé à eux et de devenir l’un de ses meilleurs officiers. Scanderbeg finit par s’évader et rejoindre son pays natal où il fut acclamé et monta sur le trône, son père étant entretemps décédé. Ce fut le début d’un règne qui dura vingt-quatre ans. Vingt-quatre années de guerres et de victoires impensables. Durant tout son règne, Scanderbeg fit face inlassablement à la succession de tentatives d’invasions ottomanes, mais, béni de Dieu, il obtint chaque fois la victoire malgré une constante infériorité numérique de son armée. Humiliant l’empereur turc en lui infligeant défaite sur défaite, il tenta d’obtenir que les trônes chrétiens s’unissent pour affranchir toute l’Europe de la tyrannie des Turcs. Mais les intérêts particuliers l’emportèrent systématiquement sur le bien commun de la religion chrétienne. Il y eut un dernier espoir lorsque le pape Pie II fut sur le point d’embarquer pour passer en Epire et déclarer Scanderbeg général des armées chrétiennes conjurées contre la Turquie. Hélas, sur le chemin, le pape mourut à Ancône et toutes les troupes de la Chrétienté qui devaient passer en Epire avec lui se retirèrent et reprirent le chemin de leur pays. Mais malgré cela, Scanderbeg continua sans fléchir de porter le glaive contre l’envahisseur mahométan et de systématiquement le repousser, quelles que soient les difficultés rencontrées et la multitude de troupes face à lui. Dans le bref que le pape Paul II envoya à Philippe, duc de Bourgogne, pour l’exhorter à prendre les armes contre les Turcs, Scanderbeg est décrit comme ce brave champion de Jésus-Christ, qui a combattu plus de vingt ans pour la défense de sa foi. Après s’être confessé et avoir reçu le Saint-Viatique et l’Extrême-Onction avec de grands sentiments de piété, Scanderbeg rendit son âme à Dieu le 17 janvier 1467, à 63 ans. Sa mort sonna le glas de l’Albanie chrétienne qui, sans son chef héroïque, plia rapidement sous les coups de l’envahisseur ottoman.

Ce livre est remarquablement bien écrit et il faut remercier les éditions Saint-Remi de l’avoir réédité, et de façon aussi soignée, avec une belle couverture cartonnée et un joli papier ivoire. Ce récit permettra en outre de se souvenir que des Italiens, des Allemands et des Français ont combattu sous les ordres de Scanderbeg.

Les exploits héroïques de Scanderbeg, roi d’Albanie, Père Jean-Nicolas Duponcet, éditions Saint-Remi, 324 pages, 25 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :