Que seront les hommes de demain ? Auront-ils encore assez d’audace pour s’engager dans le mariage ou se donner à Dieu ? Seront-ils assez libres pour faire carrière dans l’industrie, le commerce, l’agriculture ou embrasser le métier des armes ?

L’idée de Bazin est simple : les hommes de demain seront ce que les parents et l’école en feront. Ainsi la formation d’un homme doit passer par l’apprentissage des sciences, du latin, du grec, de l’histoire de l’Église et de la littérature ancienne, bases indispensables à toutes futures professions. Mais cela reste encore insuffisant. La pratique religieuse, le souci de la vérité, l’horreur du mal, l’indépendance d’esprit et la droiture, voilà encore des vertus que les parents auront à cœur de cultiver chez leurs enfants.

Ce petit livre éclaire, comme d’autres enflamment. En une époque troublée, il encourage les parents à forger le caractère de leurs enfants tout en leur parlant de la beauté du mariage, de la grandeur du sacerdoce ou de la vocation religieuse.

Qui est René Bazin ? Juriste et homme de lettres, René Bazin est né à Angers en 1853. Il manifeste très vite son inclination pour l’écriture. Après une licence et un doctorat de droit à l’université d’Angers, il est journaliste au Figaro, au Journal des débats et à L’Écho de Paris. Il écrit de nombreux romans parmi lesquels La Terre qui meurt (1899) roman emblématique de l’exode rural qui fut adapté une première fois au cinéma muet par Jean Choux en 1926, puis au parlant par Jean Vallée dix ans plus tard, Les Oberlé (1901), et Le blé qui lève (1907). René Bazin reçoit le prix de l’Académie française avec la parution de son récit de voyage Terre d’Espagne. En 1903, il est élu à l’Académie française, au XXXe fauteuil. Ses biographies demeurent des références historiques.

Chrétien social et fervent catholique, René Bazin est porté toute sa vie par ses convictions religieuses. De 1915 à 1923, il est responsable de la Corporation professionnelle des publicistes chrétiens, qui se fait appeler aussi Syndicat des journalistes français. Il en devient président en 1916. Et en 1917, il fonde le Bureau catholique de la presse. C’est dans cette logique qu’il deviendra membre du comité directeur des Scouts de France. Il meurt en pleine gloire littéraire le 19 juillet 1932, père d’une famille de huit enfants.

Son œuvre est constamment rééditée.

   Retrouvez les différentes éditions des ouvrages sur LIVRES EN FAMILLE

 Les Hommes de demain. Publié juste après la Première Guerre mondiale, Bazin donne ses consignes, « Former des hommes complets, des bâtisseurs, des catholiques sans étiquettes ». « La formation d’un homme est œuvre difficile et lorsqu’on y réussit, le plus grand chef d’œuvre qui soit ». Absolument pas un ouvrage « qui date ». Il est d’’une actualité prégnante.  Un ouvrage recommandé vivement aux jeunes époux, et aux éducateurs, des lignes pleines de sagesse et d’espérance.

Plus d’informations et commandes sur LIVRES EN FAMILLE

Les Hommes de demain, René Bazin, préface du général Richou, 44 pages, Via Romana, 6€

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est chez l’imprimeur et en prévente sur MCP.

Nous vous l’avions annoncé dans un précédent mailing : la naissance d’une toute nouvelle revue de qualité, Caritas, la revue du pays réel, et la parution prochaine de son premier numéro de 86 pages. Bonne nouvelle, : ce numéro 1 de Caritas qui consacre son dossier à la Lutte contre la haine anticatholique vient d’être envoyé à l’imprimerie et sera bientôt dans les librairies et les boites aux lettres des abonnés.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !