paralympiquesToujours moins médiatisés mais pourtant qui ne manquent pas d’intérêt, les Jeux Paralympiques de Sotchi se sont ouverts hier 7 mars et se termineront le 16 mars. Plus de 600 athlètes handicapés de toute nation vont s’affronter. La crise ukrainienne ne va pas manquer de s’en mêler. La délégation ukrainienne n’a pas boycotté à priori et est bien présente. Certains journalistes ont voulu mettre en avant l’absence de représentants politiques à la cérémonie d’ouverture comme la France ou bien encore l’Angleterre mais cela n’a rien d’anormal. En temps normal, les Jeux Olympiques d’hiver sont déjà moins prisés et il est rare que des officiels se déplacent alors encore plus quand il s’agit des Paralympiques car même si nos politiques disent faire tout pour les handicapés, les compétitions sportives d’handicapés restent pour l’instant peu mises en avant.

Après le tollé des Jeux Paralympiques de Londres en 2012, France Télévisions a décidé d’assurer une meilleure couverture pour ceux de Sotchi. Ainsi s’il n’y aura pas de direct commentée, 60 heures de compétitions seront couvertes en par France 4, soit une moyenne de 7 heures par jour, avec les commentaires de trois journalistes. En plus de cela, le dispositif prévoit plusieurs documentaires autour des athlètes, un passage quotidien dans l’émission Tout le sport (France 3). Néanmoins toutes les épreuves seront retransmises en direct mais sans commentaires, ce qui ne sera pas pour nous déplaire.

Les épreuves paralympiques sont une chance pour les personnes qui ont lutté pour surmonter leur handicap par le sport et qui continuent ainsi à trouver de la force pour un but. C’est ainsi qu’on peut retrouver des invalides de guerre mais pas que. Le plus connu des champions paralympiques est Oscar Pistorius, qui fait actuellement l’objet d’un procès très médiatisé (ndlr : il est accusé d’avoir tué sa compagne). Après la première journée, la France compte déjà deux médailles : une d’or en ski descente avec Marie Brochet et une de bronze dans la même catégorie avec Vincent Gauthier-Manuel.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :