Au cœur de la belle région du Vaucluse et au pied du Mont Ventoux se trouve l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux. Cette communauté bénédictine a été fondée en 1979, sur la colline juste en face de l’abbaye Sainte-Madeleine, sa grande sœur, qui abrite la branche masculine de la communauté. Et c’est dans ce cadre magnifique, entre le mistral et les cigales, que vivent aujourd’hui trente moniales bénédictines au rythme de la célèbre règle de saint Benoît “Ora et labora”. Tentés par un petit voyage en Provence ? C’est parti pour un petit tour à l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation avec Divine Box.

L’abbaye de l’Annonciation du Barroux sous le beau soleil du Sud. – © Divine Box

Quand le nombre de vocations appelle la fondation

L’histoire de l’abbaye commence en 1970 avec la naissance de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux. En effet, à cette époque, le nombre de vocations de moines se multiplient et la communauté attire également de nombreuses jeunes filles par son rayonnement. Celles-ci se sentent appelées à suivre cette même vie monastique. C’est neuf ans plus tard seulement, qu’un petit groupe de quatre jeunes femmes se forme autour d’une sœur bénédictine, Mère Élisabeth. Ensemble, elles désirent suivre les pas de Dom Gérard, fondateur de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, en faisant  “l‘expérience de la tradition”.

Des sœurs aventurières et pleines d’énergie !

Les premières sœurs arrivées sont prêtes à tous les sacrifices pour vivre leur appel ! En effet, elles s’installent d’abord dans des logements provisoires, dans des mas provençaux (fermes typiques de la région) et même dans des caravanes !

Ce n’est que quatre ans plus tard, grâce à l’arrivée de nouvelles sœurs, que la construction d’un monastère devient possible. En 1983, la communauté achète un nouveau terrain pour mener à bien ce beau projet de fondation, terrain depuis lequel elles aperçoivent même leurs frères de  l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, au pied du Mont Ventoux. En 1986, c’est enfin la bénédiction de la première pierre de l’abbaye et c’est ainsi que naît l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation, branche féminine du Barroux !

Très rapidement, elles sont reconnues canoniquement, c’est-à-dire par le pape ! Tout ça se passe en 1989, juste après le Motu proprio “Ecclesia Dei” (pour faire simple elles sont rattachées à Rome, même si elles gardent la messe sous la forme extraordinaire). Suite à cela, les travaux vont assez vite, car dès 1992 leur bel édifice prend officiellement le nom d’abbaye ! En revanche, les travaux prennent du temps… Il faut attendre 2005 pour que l’église abbatiale de Notre-Dame de l’Annonciation soit achevée. La même année, l’abbatiale est consacrée par le cardinal Medina Estévez, envoyé spécial de Benoît XVI.

Récolte du raisin par une sœur du Barroux. – © Via Caritatis

Et aujourd’hui ?

Les moniales de l’Annonciation du Barroux suivent la règle de saint Benoît, “Prie et travaille”, donc leurs journées sont organisées autour de ces deux activités. Elles ont sept offices quotidiens dont le premier commence à 5h du matin ! Côté travail, les activités sont nombreuses entre l’entretien du monastère et les tâches quotidiennes (infirmerie, cuisine, sacristie, etc.), mais aussi toutes leurs productions autour de l’artisanat monastique. En effet elles multiplient les activités diverses et variées entre les confitures, le nougat, l’édition, la reliure, la cordonnerie, la menuiserie, la confection de vêtements d’enfants et le tissage de d’ornements liturgiques en soie, c’est impressionnant ! Mais ce n’est pas tout ! Les sœurs cultivent aussi des vignes (qui participent aux vins de l’abbaye du Barroux), du lavandin, des figues, des olives, des amandes, des abricots, et d’autres bonnes choses encore. En somme, ça sent bon la Provence chez les bénédictines du Barroux !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :