Alors que les grèves au sein de la SNCF créent une vaste pagaille, revenons sur l’agression commise sur Vincent Lapierre le 22 mars dernier.

Ce jour-là, 47.000 cheminots et fonctionnaires manifestent à Paris contre la réforme de la SNCF et la casse sociale de Macron. Les antifas présents préfèrent s’en prendre au reporter d’E&R Vincent Lapierre plutôt qu’aux vrais responsables de la dénationalisation des services publics…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Inquiétant , la France est une dictature où la violence de ces factieux est protégée voire mise en place pour faire taire les opposants au gouvernement en place …
    Tristes sires que ces personnages , ils seront les premières victimes de la haine qu’ils cultivent !
    Merci à vous Vincent La pierre !
    Restez à l’écart de ces jours sombres , rien ne vaut la beauté du Ciel .
    L’homme en ces temps se condamne lui-même , Dieu ne condamne personne .

    • pamino says:

      Ça ressemble petit à petit à la Terreur mise à l’ordre du jour à la demande du boucher Legendre. Mais comme vous prophétisez, MA, il y aura un 9 thermidor pour les terroristes.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

2350 récoltés 32.650 € manquants

2350 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 32.650 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !