lgbt-dollars-MPI

Le magazine américain Forbes recense six homosexuels notoires ainsi qu’une transsexuelle parmi sa liste des plus grosses fortunes mondiales.

Le premier est le producteur de musique et investisseur américain David Geffen – 227e  fortune mondiale. À 71 ans, il est aujourd’hui à la tête d’une fortune dépassant les 6 milliards de dollars, notamment à travers ses participations dans Apple et dans les studios DreamWorks.

Peter Thiel arrive au deuxième rang des mégafortunes LGBT. Il est le cofondateur de PayPal. À 46 ans, il est à la tête d’une fortune évaluée à un peu plus de 2,2 milliards de dollars, qu’il a accumulé grâce à des placements judicieux au lancement de Facebook.

Pour la première fois, une transsexuelle apparaît cette année dans le classement de «Forbes». Jennifer Pritzker (1,8 milliard de dollars), héritière de la famille propriétaire des hôtels Hyatt a publiquement annoncé son « changement d’identité de genre » l’été dernier. Elle est à la tête d’un fonds d’investissement.

Suivent les seuls milliardaires non américains du classement: les Italiens Domenico Dolce, 56 ans, et Stefano Gabbana, 51 ans. Les propriétaires de la griffe de mode éponyme disposent de 1,65 milliard de dollars chacun.

John Stryker (1,6 milliard), magnat de l’équipement médical, apparaît aussi dans la liste des super riches. Stryker figure, par ailleurs, parmi les plus importants contributeurs financiers du lobby LGBT aux Etats-Unis, aux côté de David Geffen.

Michael Kors, qui a fait fortune dans le prêt-à-porter, fait son entrée dans le classement (1 milliard).

Tim Cook, le CEO homosexuel d’Apple, n’est pas encore milliardaire. Sa fortune est évaluée à 600 millions de dollars. Mais, comme son contrat inclus d’importantes options d’achat d’actions à des prix hyper avantageux, sa fortune devrait rapidement grimper et le faire entrer au classement de « Forbes ». Ses revenus de l’année dernière ont dépassé les 400 millions de dollars.

Bien sûr, on ne vous parle ici que des milliardaires qui ont rendu leur homosexualité publique.

Et on ne vous parle pas non plus des fortunes « gay friendly » qui contribuent au financement d’une internationale LGBT.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :