La semaine dernière, la Conférence épiscopale allemande a déclaré officiellement autoriser les époux protestants de catholiques à recevoir la sainte communion dans certaines circonstances. Cette décision a été chaleureusement approuvée par les responsables de différentes sectes protestantes.

Pour exemple, en Italie, le responsable des relations œcuméniques internationales de la Fédération des Églises évangéliques en Italie, le pasteur Luca Baratto, a complimenté les évêques allemands pour « cette ouverture sans précédent » tout en lançant une pique à la discipline catholique traditionnelle :

« cette ouverture signifie que l’interdiction de l’inter-communion du côté catholique a été reconnue comme un problème réel et diffus. »  

Et le pasteur de continuer en donnant des leçons de respect aux catholiques :

« Même si cette ouverture des évêques allemands envers les couples inter-confessionnels a surtout l’aspect d’une ‘exception’ à évaluer ‘au cas par cas’, elle est cependant révélatrice : pour la première fois une conférence épiscopale catholique reconnaît officiellement qu’il y a une nécessité réelle et comprise. C’est un signe d’avancement, mais aussi de respect envers leurs propres fidèles ».

Quant au respect envers le Corps et le Sang du Christ, il est jeté aux orties sans scrupule…

La Fédération luthérienne mondiale (FLM), a applaudi elle-aussi à cette décision perçue comme le « développement » logique de la « commémoration ‘catholico-luthérienne’ de la Réforme à Lund » en 2016 au cours de laquelle la Fédération Luthérienne et le pape François ont convenu ensemble que leur ‘responsabilité pastorale commune’ devait consister à « répondre à la soif et à la faim spirituelle » de beaucoup de leurs membres « qui désirent recevoir l’Eucharistie à la même table comme expression concrète de la pleine unité ».

La protestantisation de l’Église conciliaire avance ainsi à grands pas sous les chauds applaudissements des sectes protestantes… Au nom de l’œcuménisme, c’est la Rome post-Concile, néo-moderniste et néo-protestante, qui capitule chaque jour un peu plus devant l’hérésie luthérienne sans que « les frères séparés » ne fassent aucune concession doctrinale. Ce qui prouve bien que ce dialogue inter-confessionnel n’est qu’un jeu de dupes dans lequel les autorités et pasteurs conciliaires sacrifient sans scrupules les âmes des catholiques et leur foi sur l’autel de « l’unité dans la diversité ». Pour atteindre une ‘pleine unité’ dans… l’hérésie !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :