drapeaux-en-berne

Tribune Libre

Les quatre morts de la France

Il se pourrait bien que je vive suffisamment longtemps pour voir la fin de la France. Je n’avais pas même imaginé qu’une telle situation serait possible. Et la question se pose de comprendre comment nous avons pu en arriver là.

Dans ma ville, il y a des boites-aux-livres où les habitants peuvent échanger librement des livres grâce aux dites boites. Récemment, je suis tombé sur un livre d’Alain Peyrefitte : Le Mal français, et naïvement, j’ai commencé à le lire en me disant que ce serait peut-être intéressant de lire un livre écrit par un homme de « droite ». Car, avant de feuilleter ce livre, j’avais cette idée reçue qu’Alain Peyrefitte était de « droite ». Mais, rapidement, après quelques dizaines de pages, a grandi en moi un malaise de plus en plus grand. Après avoir repris la lecture depuis le début, j’ai confirmé mon diagnostic : ce livre est en réalité complètement de gauche : admirateur de Voltaire et de la Révolution française, haine de tout ce qui est ancien, mépris total pour la religion catholique, etc. Tout ce qui est français est aux yeux d’Alain Peyrefitte une espèce de vieillerie à éliminer.

Ma conclusion est donc tout à fait simple. Le Mal français, c’est que la soi-disant « droite » est de gauche. Ce n’est sans doute pas l’idée d’Alain Peyrefitte, mais c’est mon diagnostic, en le lisant. Il n’y a pas de véritable droite en France. Il suffit de voir l’infâme Nicolas Sarkozy appeler à voter François Hollande (en cas de duel avec Marine Le Pen) pour le comprendre, ou de voir le caniche otanien Alain Juppé draguer ouvertement les électeurs du PS. C’est juste effarant.

Il faut noter que l’Angleterre a bel et bien une vraie droite, et c’est elle qui a choisi le Brexit. Les Anglais se pensent encore un avenir, et ils ont même l’audace de dire merde aux Américains, qui leur avaient pourtant donné l’ordre de rester dans l’Union Soviétique Européenne, cette façade politico-juridique de l’OTAN. On aimerait bien que les Français soient capables du même courage.

On nous parle beaucoup de mouvement dextrogyre et de droitisation de l’électorat. Concrètement, je ne vois rien de tout cela. Il me semble que la France est déjà morte plusieurs fois.

  1. Elle est morte en 1789-94, avec la liquidation de la Royauté française et la sordide décapitation du roi et de son épouse. La France a été décapitée.
  2. Elle est morte à nouveau avec le funeste ralliement à la République de 1892 (un marché de dupes où Léon XIII a été manifesté berné) et la loi laïcarde de 1905. La France a été lobotomisée culturellement et religieusement.
  3. Elle est morte en 1945, avec l’épuration et la liquidition physique des notables et de l’intelligentsia de droite, par les communistes, mais pour le plus grand bonheur de l’occupant américain.

Après la décapitation royale (1789-94), la liquidation culturelle (1898-1905), puis l’élimination physique de la Droite (1945), nous sommes entrés dans la quatrième phase : le génocide du peuple français et son remplacement par du tout-venant ethnique tiers-mondiste. Rappelons que l’avortement a tué environ 10 millions de bébés, majoritairement français, depuis sa légalisation en 1973.

On nous parle beaucoup de guerre civile ces derniers temps. Ce n’est pas une guerre civile. Suivant le vainqueur, ce sera soit une guerre de libération nationale (si le peuple français survit) ou une guerre génocidaire (si le peuple français est liquidé). Un match nul serait une guerre de sécession, mais il est douteux que nos ennemis se contentent d’un match nul.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :