L’affaire fait grand bruit en Polynésie française. Une mosquée a ouvert ses portes à Papeete (Tahiti) le 15 octobre, premier jour de l’Aïd el-Kébir. Sur cette île dont la population est majoritairement chrétienne, la nouvelle crée le mécontentement. D’autant que cette mosquée est le résultat d’une initiative d’un jeune musulman arrivé de la région parisienne. Originaire de Seine-Saint-Denis, Hisham El Berkani, 23 ans a ouvert le Centre islamique de Tahiti et se présente comme le nouvel imam local. Il prétend avoir financé cette installation grâce aux dons de musulmans polynésiens qui ne sont pourtant qu’une poignée.

La rédaction de « Tahiti-Infos » a annoncé qu’elle reçoit en ce moment un commentaire toutes les 30 secondes au sujet de cette nouvelle mosquée et que ces commentaires sont très hostiles à l’islam. Beaucoup se demandent d’où vient réellement l’argent et s’inquiètent d’une volonté d’islamisation de Tahiti.

Sans surprise, le gouvernement polynésien s’est exprimé pour appeler à ne pas tomber dans « l’islamophobie ».

La réaction d’un prêtre de la cathédrale de Papeete est bien plus scandaleuse. Il a déclaré n’avoir « aucun souci » à participer à des éventuelles rencontres avec les musulmans « dans le cadre d’un partage théologique », ajoutant « Nous croyons au même Dieu, même si nous n’avons pas une égale façon de le regarder » !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :