Aux élections de dimanche dernier 10 novembre en Espagne, les socialistes n’ont pas obtenu la majorité des sièges. Au contraire, ils en sont bien éloignés.

Le PSOE (Parti socialiste ouvrier espagnol) avec 120 députés se retrouve peut-être en tête mais sans possibilité de gouverner, d’ailleurs il a perdu 3 sièges.

Les partis de droite sortent renforcés, le Pp (Parti populaire) avec 88 députés, Vox en remporte 52, bien devant les partis de gauche que sont Podemos qui n’en a que 26 et Ciudadanos uniquement 10. Ces deux partis, issus des manifestations « citoyennes » de 2008, sont les grands perdants de ce scrutin.

La droite confirme son avancée et le parti de droite souverainiste Vox sa percée spectaculaire depuis avril dernier où il avait fait son entrée au Parlement espagnol. Il est le vrai gagnant de ce dernier scrutin espagnol !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :