elisabeth angleterre philippe belgique

Les monarchies européennes sont mobilisées pour voler au secours des institutions européennes de plus en plus impopulaires.

En cette veille de fête nationale du Royaume de Belgique, son roi Philippe a prononcé un discours télévisé validé par le Premier ministre belge, discours qui fit la part belle à l’Union Européenne et au “projet européen” qui “permet un enrichissement mutuel unique des peuples et des cultures“, “grâce à une foi commune dans l’être humain et dans la plus-value qui naît de la mise en commun de nos talents“. Blablabla.

Lors de son voyage en Allemagne le 23 juin dernier, Elisabeth II, reine d’Angleterre, avait également lancé un appel à ne pas mettre en péril le fruit de nos efforts communs en sapant notre unité européenne.

Au lieu de vanter les bienfaits du patriotisme et de la souveraineté nationale, voilà deux monarques mis au service d’une Union européenne aux pouvoirs supranationaux qui donnera bientôt naissance à un gouvernement européen, comme l’a appelé de ses vœux François Hollande, prélude à l’émergence d’un gouvernement mondial.

Même discours européiste et mondialiste de la part de la Commission des Conférences épiscopales de l’UE (COMECE) et du Jesuit European Office. Du Cardinal Reinhard Marx, président de la COMECE, au Père Patrick Daly, secrétaire général de la COMECE, les communiqués de ces dernières semaines multiplient les louanges pour les institutions européennes et appellent à les soutenir ainsi qu’à ouvrir les frontières de l’UE aux migrants. Le Cardinal Marx s’est ainsi “réjoui” que “l’Europe et la zone euro ne s’étiolent pas” à la suite de la crise grecque !

Le Cardinal Marx reste par contre bien silencieux sur tous les tourments causés par les institutions européennes auxquelles on doit une participation très active aux offensives contre la Famille. Même silence assourdissant du Cardinal Marx à propos du mépris de ces institutions européennes pour le christianisme.

Hélas, depuis le Concile Vatican II il ne fait plus aucun doute que la subversion a envahi l’Eglise catholique. Et il en va de même dans de nombreux palais royaux dont les têtes couronnées préfèrent les réunions du Bilderberg au souvenir de leurs ancêtres.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :