La tartufferie des parlementaires de l’actuelle Assemblée nationale, composée d’une majorité de marcheurs, n’a d’égal que leur incompétence ! Le bureau de l’Assemblée a décidé hier 8 novembre de lever l’immunité parlementaire de Marine Le Pen pour « diffusion d’images violentes ».

Il est reproché à la présidente du Front National d’avoir en décembre 2015 diffusé sur touitter des photos d’hommes torturés et exécutés par Daesh, l’organisation terroriste islamiste. Cette diffusion était en fait une réponse à un coup-bas du présentateur de BFM Jean-Jacques Bourdin, qui lors d’une interview du spécialiste de l’islam Gilles Kepel, avait évoqué « les liens, pas les liens directs, entre Daech et le Front national ». « L’idée pour Daech, c’est de pousser la société française au repli identitaire », avait-il affirmé en commentant les travaux du politologue, selon qui la montée du FN s’accompagne de celle du djihadisme. Pour résumé il avait tout bonnement comparé de Front National à Daesh !

Pour expliquer cette levée d’immunité parlementaire qui choque bon nombre de politiques qui y voient, avec raison, une atteinte à la liberté d’expression des députés, en boucle, les médias au collier scribouillent la même phrase, certainement tirée d’une dépêche de l’AFP, agence de presse spécialisée dans la désinformation :

« Le bureau, plus haute instance collégiale de l’Assemblée composée de 22 députés, ne s’est pas prononcé sur le fond du dossier concernant la présidente du FN, comme habituellement, mais sur le caractère sérieux, loyal et sincère de la demande de la justice. »

Marine Le Pen encourt une peine de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende pour diffusion d’images mettant en scène des « atteintes volontaires à l’intégrité » d’une personne. 

La députée du Pas-de-Calais a qualifié la levée de son immunité parlementaire de « décision de basse politique politicienne. » Sur son compte Touitter, elle a par ailleurs déclaré : « Mieux vaut être un djihadiste qui rentre de Syrie qu’une députée qui dénonce les abjections de l’État islamique : on prend moins de risques judiciaires. »

L’autre député du FN, Gilbert Collard, a eu son immunité parlementaire levée en septembre dernier pour les mêmes raisons.

Cette décision du bureau de l’Assemblée nationale implique deux conséquences : museler les opposants à Macron et au politiques immigrationnistes et interdire toute critique de l’islam.

L’islamisme en France a encore de beaux jours devant lui avec un parlement qui marche tête baissée devant la seule ombre de Daesh…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs
11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :