En sept mois il est passé de « cardinal Théodore McCarrick, archevêque émérite de Washington » à Théodore McCarrick sans plus. Le pape François, après lui avoir enlevé la pourpre cardinalice, vient de réduire à l’état laïc l’ancien prélat impliqué dans des relations homosexuelles avec des séminaristes mais aussi des mineurs post-pubères :

« A la date du 11 janvier 2019, le congrès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a publié un décret en conclusion du procès pénal contre Théodore McCarrick, par lequel l’accusé a été déclaré coupable des délits suivants : sollicitation en confession et violations du sixième commandement du Décalogue avec des mineurs et des adultes, avec la circonstance aggravante de l’abus de pouvoir. »

Et le 13 février, l’appel de McCarrick a été rejeté par la même Congrégation. La réduction à l’état laïc du haut prélat est définitive et irrévocable.

A quelques jours du sommet mondial sur le thème de La protection des mineurs dans L’Église qui réunira au Vatican les présidents des Conférences épiscopales du monde entier, cette décision attribuée au pape François lui-même permet à la presse mainstream d’encenser la fermeté de l’actuel hôte du Vatican envers ce qui est improprement surnommé “abus sexuels” et pédophilie au lieu et place d’actes homosexuels.

Pourtant de fermeté, le pape François n’en a guère eue avec cet ex-cardinal qui était communément appelé dans les familles où il cherchait ses partenaires « oncle Ted ». Une preuve de plus du laxisme libertaire, dénoncé par l’ex-nonce Viganò, avec lequel El papa argentin a traité le problème McCarrick provient d’un fervent soutien du pape lui-même : le journaliste Frédéric Martel qui, dans son livre Sodoma, enquête au cœur du Vatican, en langue anglaise, révèle que le pape François fut bien informé par l’archevêque Carlo Maria Viganò des antécédents de prédateur de McCarrick envers les séminaristes et jeunes prêtres mais ne considéra pas cela assez important. En conséquence il releva le cardinal des restrictions que Benoît XVI lui avait imposées et l’utilisa comme conseiller pour les nominations aux États-Unis et comme son envoyé personnel en Amérique du Nord mais aussi en Chine, en Arménie, Cuba et Iran.

Le vaticaniste Marco Tosatti, qui a fait cette découverte plus que parlante, rappelle que le journaliste homosexuel Frédéric Martel peut être considéré un partisan du pape François :

« Martel comme nous le savons, écrit Tosatti, a été aidé et hébergé au Vatican, pour remplir sa mission. Dans un entretien télévisé il a mentionné au moins quatre hauts prélats proches du pontife qui l’ont favorisé et encouragé. Il a avoué avoir rencontré plusieurs fois le directeur de la Civiltà Cattolica, Antonio Spadaro sj ; dans le livre, il y a un entretien avec Spadaro, et un autre avec le cardinal Lorenzo Baldisseri, le grand metteur en scène des Synodes (plus ou moins truqués) sur la famille et sur les jeunes. Donc un familier du pontife, un de ses hommes de confiance. Aussi, nous pouvons croire Martel, en particulier parce qu’il met entre guillemets la phrase centrale. Voici la phrase traduite [de la version anglaise, ndlr] :

‘’…cardinaux et évêques de la Curie romaine et de l’épiscopat américain qui, selon lui, prirent partie dans cette immense couverture : c’est une liste sans fin de noms de prélats, parmi les plus importants au Vatican, qui furent ainsi démasqués, à juste titre ou non. (Quand le pape repoussa les accusations, son entourage m’a indiqué que François ”fût initialement informé par Viganò que le cardinal McCarrick avait eu des relations homosexuelles avec des séminaristes non mineurs, mais cela n’était pas suffisant à ses yeux pour le condamner”). ‘’

(<… cardinals and bishops of the Roman Curia and the American episcopate who, according to him, took part in this huge cover-up: it is an endless list of names of prelates, among the most important in the Vatican, who were thus “outed”, whteher right or wrong. (When the Pope dismissed the allegations, his entourage indicated to me that Francis ‘was initially informed by Viganò that Cardinal McCarrick had had homosexual relations with over-age seminarians, whch was not enough in his eyes to condemn him.>)

Il semblerait donc, d’après l’entourage du pape et Frédéric Martel, que l’ex-nonce Viganò, qui a pourtant subi la colère du pape lui-même et des médias complaisants à l’égard du pontife progressiste, n’ait pas menti lorsqu’il écrivait que Jorge Maria Bergoglio était au courant depuis longtemps pour McCarrick… Le lien protecteur étant devenu aujourd’hui embarrassant, le pape François fait alors, bien tardivement, preuve de fermeté, sans pour autant condamner l’homosexualité, fondement du scandale McCarrick, mais en détournant l’attention du public vers les seuls crimes de pédophilie et d’abus de pouvoir…

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

25 commentaires

  1. Le poisson pourrit par la tête

  2. Cadoudal says:

    «  si une personne est homosexuelle , qui suis je pour la juger ?
    « le problème n’est pas d’ avoir cette tendance , nous devons être frères »
    « le problème est de faire des lobbies..c’est cela le plus grave »

    Dingoglio –

  3. L’homosexualité n’est pas un crime.

  4. DUFIT THIERRY says:

    Cette affaire Mac Carrick révèle une fois de plus le visage abject de Jean-Paul II le pape oecuméniste organisateur de la journée satanique d’Assise, adorateur de Bouddha, Mahomet et Luther.
    C’est bien Jean-Paul II qui a nommé cardinal ce Mc Carrick alors qu’il n’a cessé de persécuter Mgr Lefebvre coupable de garder la Foi Catholique.
    On condamnait Mgr Lefebvre et on nommait cardinal Mc Carrick.
    L’affaire Mc Carrick a éclaté au grand jour. Mais il y a une quantité d’autres affaires qui ne sont pas connues.
    Voilà les fruits pourris de Vatican II.

    • Sebastien Wolf says:

      L’église ne peut ni se tromper ni nous tromper donc Saint Jean-Paul 2 s’il vous plait

      • DUFIT THIERRY says:

        Toute personne ayant un minimum d’honnêteté sait que Jean-Paul II n’avait rien d’un saint même pas à titre personnel. Ce fut le pape champion de Vatican II des droits de l’homme de l’œcuménisme fou (Assise, baiser du coran), du laîcisme, de la liberté pour toutes les fausses religions. Ce fut le pape qui encouragea l’hérésie et l’apostasie. Il a été canonisé uniquement pour canoniser la révolution conciliaire comme une légion d’honneur à titre posthume.

      • Cadoudal says:

        “L’église ne peut ni se tromper ni nous tromper donc Saint Jean-Paul 2 s’il vous plait”

        Vatican II n’ a d’ autre souci que de mener le troupeau catholique dans le bercail de la Religion Universelle gérée par le Talmud, grand mélange de toutes les erreurs et vérités religieuses.

        aucun devoir de respect envers Jean Paul II , qui a excommunié Mgr Lefebvre.

      • Cadoudal says:

        “L’église ne peut ni se tromper ni nous tromper donc Saint Jean-Paul 2 s’il vous plait”

        Dingoglio avait mis son nez de clown quand il a canonisé JPII

        auquel il a attribué des miracles bidons

        sérieux s’ abstenir.

        • Et c’est encore pire pour S. (S comme Satan) Paul VI. Après Vatican II, on canonise des papes apostats ou des démons, au milieu de saints véritables, pour faire passer le morceau. Le tri au Jugement Dernier (j’entends déjà le rire sardonique de Jigsaw-MCF68)

  5. Première remarque concernant l’homosexualité.
    Est-ce un crime ? Sans doute non quand elle associe deux adultes consentants.
    Est-ce un péché ? Sans aucun doute oui, si on considère que le mot péché, plus encore qu’à la “faute”, se réfère au “manque” à la “blessure”.
    Pourquoi ? La réponse est toute simple ; imaginez la Terre peuplée d’homosexuel(le)s et vous constaterez que l’humanité disparaîtrait en une génération. L’homosexualité parce qu’elle éloigne de la procréation (qui est le but essentiel de la sexualité, comme la faim ou la soif sont au service de la vie et non de notre simple plaisir) s’oppose directement à la Création et, en ce sens, on peut la considérer comme “satanique” au même titre que tout ce qui nous éloigne des plans de Dieu.
    Quelle est son origine ? Biologique ? C’est possible et in-démontré que je sache. C’est pourquoi nous devons faire preuve de mesure. On ne peut condamner une personne parce qu’elle est homosexuelle si sa volonté n’est pas engagée. Mais, dans le même temps, mais doit absolument cantonner ce problème à la sphère individuelle et ne pas en faire un cause politique ou, pire, l’objet d’une revendication. C’est le cas au Japon par exemple dont nous devrions suivre l’exemple.
    Non-biologique ? En ce cas elle ressortit entièrement à la sphère morale et est probablement liée à des fautes et transgressions d’ordre éducatif aux origines transgénérationnelles qui empêchent la personne d’accéder pleinement à la maturité sexuelle. Ce qui fait que bien loin de parler d'”homophobes” quand nous désignons ceux qui dénoncent la propagande faite à l’inversion, nous devrions bien plutôt parler d'”hétérophobes” pour désigner les homosexuels eux-mêmes, car il est évident que ce sont eux en tout premier qui exercent une forme d’ostracisme à l’égard du sexe qui n’est pas le leur.

    Concernant la polémique sur JPII, il est parfaitement évident qu’on a voulu canoniser Vatican II au-delà de la personnalité et de l’action de ce pape qui a plus fait pour installer les pires hérésies de Vatican II dans l’horizon de l’humanité de la fin du vingtième siècle, que n’importe quel autre pape avant et après lui, François excepté, sans doute. Et quand je pense qu’ on va (ou qu’on a déjà, je ne sais plus) canonisé l'”initié” Jean XXIII le dynamiteur de l’Eglise, et qu’on va ( ou qu’on a déjà) canonisé Paul VI, ce pape iconoclaste qui a délibérément sacrifié la Messe et sous le pontificat duquel l’Eglise dite de France a privé nos enfants du catéchisme et de la transmission de la foi, je me dis que si on n’y prend pas garde (mais que pouvons nous y faire ?) nous aurons bientôt une belle série d’apostats installés sur nos autels.
    Il est vrai que concernant Paul VI, cette mauvaise langue (mais bien informée) d’André Peyrefitte affirmait que ce pape avait choisi ce prénom en hommage à un de ses amants particulièrement apprécié,

    Comme quoi inversion des mœurs et inversion de la foi se soutiennent l’une l’autre en ces temps apocalyptiques, temps d’éclipse de l’Eglise et de la foi prévus de longue date, dont nous ne sortirons que par la volonté de la Providence car, du côté des hommes, je ne vois pas quel Hercule serait en mesure de purifier l’écurie d’Augias qu’est devenue l’Eglise terrestre.

    Louis SAINT MARTIN

    • DUFIT THIERRY says:

      M Saint Martin vous avez raison. Le sinistre pape François ne fait que continuer la révolution de Jean XXIII, Paul VI et Jean-Paul II.
      Quand on pense que Jean-Paul II a osé faire repentance sur le passé de l’Eglise !!!
      On peut se demander si avant sa mort il s’est repenti sur tous les crimes contre la Foi qu’il a commis au cours de son abominable pontificat.

      • Cadoudal says:

        Vatican II était bien un concile pastoral;

        il avait pour but d’ éloigner le troupeau des verts pâturages de la bonne doctrine et des vrais sacrements

        pour le conduire dans des prairies polluées par l ‘idéologie révolutionnaire ( = ouverture au monde)

        mission accomplie

        les églises sont vides

        Mgr Lefebvre excommunié pour crime de catholicisme tridentin

        le Vatican patauge dans la fange des affaires lgbt

      • MA Guillermont says:

        Pour votre gouverne , St Jean-Paul II dans la Bulle d’indiction de l’an 2000
        Incarnations Mysterium ( 29 Novembre 1998)a ouvert un chemin de réconciliation .
        Loin d’être une repentance sur le passé de l’Eglise !!!
        Je cite :
        ” En tant que successeur de Pierre , je demande que , au cours de cette année de miséricorde , l’Église , forte de la sainteté qu’elle reçoit de son Seigneur , s’agenouille devant Dieu et implore les péchés passés et présents de ses fils .”

        Pour moi , il s’agit donc des fautes des membres de l’Église …

        PAS de l’Église , Épouse Mystique du Christ !!!

        Pourquoi donc cette hostilité …?

  6. Aube de la Force says:

    Cet abominable Concile Vatican II, contrairement à ce que croient ou veulent faire croire ses défenseurs, y compris les ralliés de la dernière heure, est un faux Concile pastoral car il a touché à tous les dogmes.Ces papes, loin d’être des saints, étaient au mieux (si l’on est très indulgent à leur égard) des apprentis sorciers de la “Môôdernité”.
    Qui suis-je pour juger ces papes? un simple Catholique qui a vu et voit le déferlement de haine masqué par les doucereuses injections léthales de leurs paroles.

  7. Sancenay says:

    Pourquoi cet ersatz de Pape a-t-il emmené en Chine Mac-Carrick lors de son dernier voyage diplomatique ? Les jeunesses communistes chinoises avaient-elles besoin de travaux pratiques ? Honte aux prélats qui ne disent mot sur ce scandale qui souille la chrétienté .Et honneur aux rares Cardinaux qui osent s’exposer comme le très généreux Cardinal Burke.
    Que de tels vieux imposteurs pervers et perfides se retirent dans l’humilité !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !