L’Europe s’effondrera sous la crise actuelle de l’immigration si elle ne se réclame pas de son identité chrétienne, a répété un député hongrois en visite en Irlande.

Prenant la parole à Dublin à l’invitation de l’association Lumen Fidei, Màrton Gyöngyösi, député du Jobbik, a notamment déclaré : « Le christianisme est au centre de notre culture et de notre civilisation ».

La vidéo de cette conférence (filmée à la fin du mois d’août) permet de voir parmi les participants à cette réunion le cardinal Raymond Burke ainsi que l’évêque Athanasius Schneider.

. « Je peux affirmer que l’histoire de l’Europe est l’histoire du christianisme, et que la « res publica Christiana » est ce qui caractérise le plus notre civilisation »

. « (…) bien que l’immigration islamique massive de l’Europe soit une large part de la crise, le problème le plus important demeure l’incapacité des dirigeants européens à reconnaître ce qui arrive présentement »

Il est évident que « l’apparition d’une religion étrangère à la frontière d’une civilisation est une menace », a poursuivi Gyöngyösi, mais « l’expansion de l’islam n’est qu’une conséquence négative du nihilisme occidental ».

La crise est le résultat de « la nature suicidaire autodestructive de nos propres dirigeants et de notre élite politique et religieuse, qui est incapable de reconnaître les particularités de leur propre culture et de leur propre civilisation ».

. « Et nous affirmons que oui, une identité européenne doit être définie et que le christianisme doit être au cœur et au centre de l’identité européenne et de la culture européenne »

Gyöngyösi a ajouté que quoique certains politiciens soient capable de dire que l’islam est un « danger » et que l’immigration est un « problème », ils ne sont pas en mesure de dire « quelles valeurs ils soutiennent, ou ils ne diront pas ou ne statueront pas sur ce que représentent les valeurs chrétiennes et que celles-ci sont les valeurs sur lesquelles leurs politiques sont basées. […] Et c’est cela le vrai problème, pas la menace de l’islam ».

. « (…) l’immigration islamique en Europe est le résultat et la conséquence d’une mauvaise politique étrangère. […] Nous avons été aveugles pendant des années, voir des dizaines d’années, lorsque nous avons soutenu les États-Unis dans leur poursuite de leurs géopolitiques ou géostratégies au Moyen-Orient ou en Afrique du Nord »

« Et nous avons contribué silencieusement ou activement à une politique étrangère qui a entièrement détruit le voisinage de l’Europe »

« Si vous vous levez pour affirmer votre identité culturelle, vous êtes étiquetés de raciste »

Marton Gyöngyösi, 41 ans, est vu comme l’étoile montante du parti d’opposition Jobbik, qu’il a rejoint en 2006. Il a étudié l’économie et les sciences politiques au Trinity College de Dublin, puis a travaillé en Hongrie en tant qu’expert en taxation avant son élection à l’Assemblée nationale de Hongrie en 2012. Il a ensuite été vice-président du Comité des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale de Hongrie, de 2014 à 2018.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :