Nous sommes à Chemillé-en-Anjou, dans le pays de la Loire, où l’abbaye de Gardes a vu son histoire s’écrire depuis déjà deux cents ans ! Aujourd’hui, c’est une communauté de moniales trappistines qui l’occupe, et qui vit selon la règle de saint Benoît : “Ora et Labora”. Sur place, elles fabriquent des confitures, avec de nombreux parfums. Allez c’est parti, Divine Box vous raconte tout : l’histoire de l’abbaye, sa communauté actuelle, et son artisanat de bonnes confitures !

 

L’abbaye Notre-Dame des Gardes en Anjou, non loin de Cholet © Divine Box

 

L’histoire de l’abbaye en 2 minutes !

Tout commence sur le lieu des Gardes en 1605, quand des ermites de Saint-Augustin s’installent sur place. Et voici que la vie monastique commence ! Les ermites de Saint-Augustin construisent alors un couvent, qui rayonne tant et si bien qu’il donne vie au bourg des Gardes. Mais les ermites n’auront malheureusement que deux siècles de vie paisibles, puisque très vite la Révolution détruit l’abbaye. Les bâtiments sont alors dévastés, et les moines doivent se disperser, comme c’est le cas pour de nombreuses abbayes en France à cette époque-là ! Une grande partie de tous ces moines et moniales français se réfugient en Suisse, avec Dom Augustin de Lestrange.

En 1818, alors devenu abbé de la Trappe, Dom Augustin envoie les moines et moniales dans des abbayes différentes à travers la France, et même au-delà, en Suisse ou en Russie. C’est à ce moment-là qu’il va confier l’ancien couvent des ermites des Gardes à une dizaine de sœurs. Et hop, voilà que naît l’abbaye Notre-Dame des Gardes qu’on connaît aujourd’hui !

Très vite, la communauté s’agrandit, à tel point qu’elle compte une centaine de sœurs sur place au XIXe siècle ! On peut dire que le lieu a véritablement repris vie après les ravages de la Révolution ! Mais cette époque reste assez compliquée pour la communauté. En effet, les lois anticléricales sont de plus en plus pressantes et le monastère est saisi en 1904. Mais heureusement, un bienfaiteur rachète les biens et les terrains de l’abbaye en 1906 ! La communauté peut donc revenir, la vie monastique reprend sans encombre, et de ce rayonnement naît le monastère de la Paix de Dieu à Cabanoule, qui produit notamment des bougies à la cire d’abeille !

 

Les soeurs des Gardes à l’office – © Ouest-France

 

Qu’en est-il de la communauté aujourd’hui ?

Ce sont 27 trappistines qui occupent aujourd’hui l’abbaye des Gardes. Elles vivent selon la règle de saint Benoît dont la devise est “Ora et Labora”, qui signifie “Prière et Travail”. Leurs journées sont donc construites autour des offices et du travail manuel. Côté prière, elles ont sept offices par jour, et le premier est à 4h15, avec la messe quotidienne bien sûr. Côté travail, elles produisent artisanalement toute une gamme de confitures et de pâtes de fruits ! Mais ce n’est pas tout : elles s’occupent aussi d’une soixantaine de vaches à viande !

 

Une des nombreuses vaches élevées par les trappistines © Divine Box

 

L’artisanat monastique à l’abbaye des Gardes

La spécialité des sœurs, c’est la confiture ! Elles les produisent directement à l’abbaye depuis déjà 70 ans, de manière 100% naturelle :
– elles épluchent elles-mêmes les fruits à la main
– la cuisson est faite en marmite comme à l’ancienne (cela prend 2 heures minimum de cuisson)
– elles n’ajoutent aucun autre ingrédient (colorant, arômes…) en dehors des fruits et du sucre

Preuve de leur talent, et de l’amour qu’elles mettent dans leurs confitures : les soeurs ont obtenu en 2020 une médaille d’or au concours agricole de Paris pour leur confiture d’oranges !

D’autres produits, plus rares, sont en exclusivité au magasin : des pâtes de fruits pur fruits, des gâteaux, et de la confiture de poire ! Alors si vous allez à l’abbaye, n’oubliez pas de faire un tour à la boutique de l’abbaye pour trouver ces pépites !

 

Les soeurs font des confitures dans plus de 23 différents parfums © Divine Box

 

Faire un passage à l’abbaye des Gardes

Les sœurs accueillent tous ceux qui veulent partager leur vie de prière et de silence ! Elles ont l’habitude d’accueillir les personnes cherchant à faire le point dans leur vie, à réfléchir avant de prendre une décision importante ou encore de se retrouver seul à seul avec Dieu. Si vous voulez faire une retraite en couple, c’est aussi possible à l’abbaye ! Voici leur adresse : abbaye des Gardes, 1 Rue du Monastère, 49120 Chemillé-en-Anjou. Et en plus, vous pourrez retrouver sur place à la boutique les délicieuses confitures… !

Sinon, vous pouvez aussi cliquer ici pour retrouver les confitures de l’abbaye Notre-Dame des Gardes (vous serez redirigés vers la boutique monastique en ligne de Divine Box)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :