De nombreux avocats de gauche relayés par Libération, le journal des collabos wokistes et anti-Français, exigent la tête de Tony Skurtys, qui préside depuis septembre les comparutions immédiates du tribunal de Paris, et qui serait « trop sévère« . Cela signifie, pour ces droitdelhommistes forcenés « qui applique trop rigoureusement la loi ».

Un exemple rapporté par la Pravda boboïste :

« Pendant sa plaidoirie, un avocat tente de demander une peine mixte (entre de la prison et un aménagement). Il laisse échapper : «Je connais la sévérité de votre tribunal», Skurtys reste impassible. Après une dizaine de minutes de délibéré, les six personnes sont condamnées à de la prison ferme, sans aucun aménagement de peine. Les condamnations sont systématiquement supérieures ou égales aux réquisitions du parquet. «Il est complètement taré», s’emporte à la sortie de la salle d’audience le conseil d’un des condamnés à plusieurs années de prison ferme. Un autre avocat, fataliste : «C’est Skurtys.»

Il est même surnommé par des avocats peu habitués à ce que la loi s’applique normalement « Monsieur 100% ».

Le témoignage d’un certain maître Martin Méchin, qui a été confronté au «juge 100 %» à Créteil comme à Paris, est sans ambiguïté. Désabusé et totalement accablé par l’évidence contraire à sa pratique laxiste, il s’exclame :

« On sait qu’on pisse dans un violon : de toute façon, son but c’est d’incarcérer. C’est la roulette russe pour le justiciable. Si vous êtes en comparution immédiate, c’est un hasard total en fonction de la chambre à laquelle vous êtes affecté, si vous comparaissez devant Skurtys ou non. C’est un problème qui n’est pas propre à lui, il y a des juges plus durs que d’autres, mais là c’est porté à l’extrême.» Un autre membre du barreau parisien abonde : «Avec lui, on sait que le combat est perdu d’avance et que notre client va prendre du ferme et du mandat de dépôt. […] Il n’y a même plus vraiment de stratégie à avoir. Il suffit d’être là, de prendre les coups. On le dit à nos prévenus d’ailleurs : on est désolé, vous n’avez pas de chance, vous avez Skurtys, vous allez aller en prison».

A MPI, nous sommes persuadés que si les justiciables français, comme les Américains, pouvaient élire leurs juges, monsieur 100% serait élu à l’unanimité. Bienvenue au Pays Réel…

Source : Libération

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :