Mardi, un communiqué du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est réjoui de la création par le Mossad d’un fonds d’investissement dans des entreprises de haute-technologie développant du matériel ou des services pouvant aider le service de renseignements israélien dans ses activités d’espionnage.

« Je tiens à féliciter le Mossad pour la création du fonds pour l’innovation technologique qui assurera la supériorité technologique de l’agence. Le Mossad continuera d’être sophistiqué, audacieux et révolutionnaire dans sa mission d’assurer la sécurité d’Israël. »

Ce « fonds d’innovation technologique » appelé « Libertad » a pour mission officielle d’investir dans des « programmes de recherches et de développement de start-ups de technologies de pointe », selon le communiqué le bureau du Premier ministre.

Ces investissements du Mossad se feront dans des entreprises spécialisées dans la robotique, les systèmes miniaturisés et les technologies innovantes en matière d’informations cryptées « disposant d’une vitesse minimale de 100 gigabits tout en utilisant des méthodes non conventionnelles et d’avant-garde ». Le communiqué met également en avant « les technologies d’identification automatique permettant d’établir des profils de personnalité, à partir des activités et des comportements sur internet ».

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :