Certaines existences apparaissent improbables tant elles sont inattendues, hors du commun et inenvisageables selon les codes d’aujourd’hui. La vie de Lucien Combelle (1913-1995) est de celles-là. Cet homme a milité à l’Action française dans les années trente. Il est devenu secrétaire d’André Gide. Il a tissé de solides amitiés avec Drieu La Rochelle, Léautaud ou encore Louis-Ferdinand Céline. Lorsque débute la seconde guerre mondiale, il combat parmi les corps-francs, avant d’être affecté à une unité britannique puis blessé dans un bombardement. L’année suivante, en 1941, il se lance dans le journalisme, rejoint la rédaction de La Gerbe puis prend la direction de Révolution nationale. En 1943, il ouvre ses colonnes à Robert Brasillach lorsque celui-ci quitte Je Suis Partout. Le 5 juillet 1944, il signe aux côtés d’Abel Bonnard, de Marcel Déat, de Fernand de Brinon et de plusieurs dizaines de personnalités « maudites » une « Déclaration commune sur la situation politique ». Lors des procès d’épuration, le soutien d’André Gide lui vaut d’échapper au peloton d’exécution. Il est condamné à quinze ans de travaux forcés et amnistié six ans après. Rapidement après sa libération, il se refait une place dans le monde du journalisme sous différents pseudonymes. Il collabore au journal Pilote (qui a marqué l’histoire de la bande dessinée franco-belge et où l’on retrouvait Uderzo, Goscinny, Hubinon, Charlier, Jigé, Greg, mais aussi Gotlib, Cabu, Reiser, Sempé,… et Serge de Beketch) et à Europe n°1, au Progrès et à Art up, est impliqué dans la création des Radiophoniques sur RTL et participe à trois émissions d’Apostrophes avec Pivot.

Autant vous dire qu’un tel personnage a écrit Liberté à huis clos sans filtre ni la moindre concession au politiquement correct dont il se moque éperdument…

Liberté à huis clos, Lucien Combelle, éditions Déterna, 261 pages, 27 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :