« C’était un de nos soldats. Ce qui est arrivé est une réponse à l’appel de l’Etat islamique à attaquer les pays de la coalition. » La revendication par Daesh de l’attentat de Liège est arrivée par un de ses canaux de propagande, l’agence Amaq.

Cet attentat a causé la mort de 5 personnes dont le terroriste lui-même, Benjamin Herman.

Il ressort maintenant de cette attaque islamiste que la femme prise en otage par Herman dans le lycée a eu la vie sauve parce qu’elle était musulmane selon son propre témoignage : « Je ne te ferai rien, lui aurait dit le terroriste. Je veux seulement faire cuire un peu ceux-là qui sont dehors. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés