Une séance photo avec un modèle qui simule un rôle de migrante avec portable Chanel et vêtements de luxe fait scandale. Sur les photos, on peut voir une femme tenter de traverser des barbelés ou être aux prises avec la police. Ces clichés sont le travail du photographe hongrois Norbert Baksa. Baksa, professionnel indépendant, a travaillé pour de grands médias féminins comme Cosmopolitan ou Elle, et a fait une série de photos “glamours” inspirées par les migrants : sur ces photos, les vêtements portés par la jeune femme sont griffés des marques les plus luxueuses, elle porte des talons hauts et arrive même à faire un «selfie » avec un téléphone mobile protégé par une coque Chanel.

« Der migrants » est le nom de cette série de photos de mode qui a rapidement été critiquée sur Twitter. Les utilisateurs de ce réseau de micro-blogging ont dénoncé le mauvais goût de ces photos.

Baksa a défendu son travail arguant qu’avec ces photos, il espérait que le public prendrait conscience de la complexité du problème de la migration et ne se positionnerait pas seulement “sur des demi-vérités et des informations « intéressées”. “Pour les gens qui disent que je suis stupide, je veux seulement leur dire qu’ils ont à examiner le problème sous des angles différents, surtout quand ils ne vivent pas en Hongrie“, a-t-il déclaré. Le photographe voudrait-il insinuer que les immigrés qui franchissent nos frontières sont souvent plus riches qu’on ne veut nous le faire croire ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :