Il se trouve des naïfs, pour ne pas dire des nigauds, qui sont persuadés que la loi contre le séparatisme doit être soutenue pour contrer l’islamisme en France.

Deux déclarations du jour viennent démontrer, si c’était encore nécessaire, que les premières victimes de cette loi contre le séparatisme seront les Français enracinés qui agissent pour défendre leur pays.

Ainsi, le ministre Dupond-Moretti veut inscrire dans cette loi contre le séparatisme la possibilité de comparution immédiate pour ceux “qui diffusent la haine sur les réseaux sociaux”. Vu qui sont ceux qui décident aujourd’hui ce qu’est la haine (accusation régulièrement portée à l’égard de ceux qui défendent leur pays, leur traditions, leur civilisation, leur Foi ainsi que la Famille traditionnelle contre tous les dérèglements et désordres imposés par les mondialistes), c’est tout le camp national et catholique qui est dans le viseur.

Quant au Premier ministre Jean Castex, il a déclaré à propos de l’instruction en famille et des écoles hors contrat dans le collimateur de la loi contre le séparatisme que l’objectif serait de “faire en sorte que chaque enfant ait une éducation conforme aux principes de la République“. Or, ces principes sont ceux de la franc-maçonnerie et du cosmopolitisme. Et il s’agit d’une véritable volonté de formater nos enfants à la pensée mondialiste.

C’est une tyrannie qui s’installe chaque jour un peu plus. Il faut la combattre de toutes nos forces.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :