Une gigantesque croix celtique formée d’arbres de différentes couleurs a été découverte en 2016 dans une forêt du Donegal en Irlande.

La pièce unique de l’art des bois a été remarquée par des passagers voyageant en avion : mesurant environ 125 mètres sur 70, la croix est gravée sur le côté de Bogay Hill, juste à l’extérieur de Newtown Cunningham, à l’extrémité nord de la vallée de Lagan, dans le comté de Donegal .

La croix a été plantée par le forestier local Liam Emery au début du millénaire, mais n’est devenue visible que ces derniers temps aux visiteurs venant dans la région par voie aérienne. Elle a été fabriquée en utilisant plus de 3000 arbres de deux variétés.

La croix est plantée en mélèze japonais et en automne, elle devient vraiment perceptible lorsque les aiguilles des arbres prennent la couleur de l’ or automnal. La croix était l’œuvre de Liam comme une marque de sa passion pour la culture et le patrimoine irlandais.

Elle restera visible à différents moments de l’année durant les 60 à 70 prochaines années en raison du type d’arbres utilisés dans le processus.

En ces temps de déconstruction des identités, d’effacement des racines, de liquidation du passé, un bel hommage, fait pour durer, envers l’identité irlandaise et ses racines celtiques et chrétiennes !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Soupape says:

    Sa-vez-vous plan-ter les choux ?,

    à la mo-de,- à la mo-de …

    Sa-vez-vous plan-ter les choux ?,

    à la mo-de – de chez nous !

    (A la mode auvergnate … )

    Il é-tait-tune Ber-gè-re
    et Ron et Ron pe-tit pa-tapon,

    il é-tait-tune Ber-gè-re
    qui gar-dait ses_mou-tons-tonton …
    qui gar-dait ses_mou-tons-tonton …

    Voilà quelques exemples de ce qu’on chantait autrefois :
    on était pauvre,
    les enfants naissaient dans les choux,

    mais on était plus heureux ! …

    Car on n’avait pas encore inventé …
    le prézident qui se retourne … contre son peuple …
    avec plein de conspirateurs … pour le relayer …

  2. Mouais.

    Cela ressemble plus à un acte de résistance, certes méritoire, mais isolé, qu’à l’expression d’un pays qui, hélas se laïcise et s’européanise – pour ne pas dire se métisse – à vitesse grand V.