La dernière profanation a provoqué émoi et indignation. La statuette de l’Enfant Jésus de la crèche de Noël du village de Pitelli, en Italie du Nord, a été volée puis retrouvée pendue à un arbre. Les villageois ont remplacé l’Enfant-Jésus dans la crèche. L’évêque, Mgr Giovanni Tassano, considère que cet «acte sacrilège grave est un outrage fait avec préméditation“.

Mais ce n’est pas là un cas isolé. Dans Seveso, village de 23.000 habitants en Lombardie, au nord de l’Italie, une statue de l’Enfant-Jésus dans une crèche de Noël située place Cardinal Confalonieri a été décapitée.

Une autre profanation a frappé la crèche de Noël créée par des enfants de l’ école primaire de Motte Luino, également en Lombardie : l’Enfant-Jésus y a également été décapité. Acte ignoble en soi, mais d’autant plus choquant pour les enfants qui avaient préparé la crèche.

A Dorga en Val Seriana, province de Bergame, c’est la statue de St Joseph qui a été décapitée, tandis que l’enfant Jésus était jeté dans un fossé après qu’on lui ait arraché un doigt.

A Fibbiana, près de Florence, la crèche placée sur la place centrale San Rocco a été détruite.

L’indignation est grande dans toutes ces localités, et le malaise se reflète dans de nombreux journaux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :