Dans un grand silence médiatique, politique et médical, l’Ivermectine a été approuvée, fin avril 2022, par la Food and Drug Administration (FDA) comme traitement contre le Covid.

Pendant deux ans, les médecins qui soignaient avec cet antiparasitaire ont été conspués, salis, trainés devant les tribunaux ou l’Ordre des médecins, dans certains pays ; certains ont perdu leur droit pour exercer la médecine, d’autres leur patientèle, d’autres leur réputation, alors qu’ils soignaient et guérissaient leurs malades en leur prescrivant un traitement à base d’Ivermectine, médicament ayant en outre l’avantage d’être peu cher.

Aujourd’hui le bienfondé de leurs soins est enfin reconnu, discrètement, très discrètement, par l’Agence américaine des aliments et des médicaments… Les sérums géniques à ARNm doivent encore et toujours avoir la priorité quels que puissent être leurs effets secondaires, et le prix à payer tant financièrement que de point de vue de la santé.

 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :