François Hollande, Manuel Valls et Myriam El Khomri le 2 septembre 2015

Photo: les trois agents du mondialisme (Valls, El-Khomri, Hollande) chargés de réduire les salariés à l’état de travailleurs précaires. La vidéo ci-dessous a été enregistrée en 2012 avant l’élection présidentielle, à l’époque où personne et surtout pas le candidat Hollande ne parlait d’une loi sur la réforme du droit du travail; personne ne connaissait Myriam El-Komri. C’est un grand patron du système bancaire qui pourtant, annonçait que malgré ses promesses électorales, François Hollande devrait la faire passer, quoiqu’il advienne. Une loi dans laquelle le CDI serait mis à mort. C’est avec des mouvements d’approche en crabe, exactement ce que prépare la loi sur le travail de la ministre el-Komri.

Interview Nicolas Doisy, patron d’une filiale du Crédit Agricole, Chevreux, auteur d’une note sulfureuse, qui explique, avec un cynisme incroyable, que la finance exige la mise à mort du Contrat à Durée Indéterminée (CDI). Selon lui, quoiqu’il advienne, le marché de la finance gagne toujours contre les aspirations des peuples, quoi qu’on puisse en penser.  A noter en fin de vidéo -déjà en 2012 !- le rôle d’Emmanuel Macron en ambuscade en faveur de la City pour relativiser le discours de Hollande au Bourget dans lequel il avait eu l’audace de déclarer, pour gagner les élections présidentielles: « mon ennemi c’est la finance ». Sachant parfaitement déjà, ainsi que le dévoile ce grand patron de banque et Macron lui-même, qu’il était chargé de faire passer la loi sur la réforme du droit du travail. La seule chose qui pourrait faire reculer l’Union européenne et la haute finance, selon ce grand patron de banque, ce serait une révolte de la France!

Et c’est Manuel Valls lui-même qui enfonce le clou en déclarant que cette loi est imposée à l’échelon de l’Europe:

« Venu au secours de sa ministre du Travail Myriam El Khomri, Manuel Valls a avancé un nouvel argument dans un entretien accordé le 6 mars au Journal du Dimanche : « Nous devons réformer le droit du travail comme nos voisins l’ont fait« , a souligné le Premier ministre dans une référence implicite aux réformes menées récemment en Espagne ou en Italie.  » (Source: Europe 1)

Et nous savons que la Belgique aussi est la proie de cette réforme, ainsi que de grandes manifestations hostiles l’ont prouvées. C’est toute l’Union européenne qui est mise au pas sous la schlague de la haute finance.

Certes les grèves et les pénuries de carburant font du mal à l’économie et agacent les gens qui sont gênés pour aller travailler, mais cette loi qu’ils sont prêts à accepter pour avoir la paix, va faire d’eux TOUS, sans distinction, systématiquement, des travailleurs précaires. En ont-ils conscience ? 

Lire aussi: 

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

32 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :