La Chine a mis en place un nouveau confinement concernant des millions de résidents. Un peu plus de deux ans après le premier verrouillage fatidique de Wuhan, le régime a confiné la plus grande ville de Chine – Shanghai.

Le journaliste indépendant Jordan Schachtel se demande si la Chine a décidé de le faire pour des raisons de virus, ou parce qu’elle teste une méthode d’ingénierie sociale.

Une chose est sûre, a-t-il écrit, « le confinement de Shanghai montre les horreurs d’un régime au pouvoir ayant un contrôle total sur une société ».

Des dépêches de presse de Reuters signalent que des enfants positifs au COVID sont séparés de leurs parents.

Comme vous pouvez l’imaginer, l’accès à la nourriture devient une préoccupation pour ceux qui ne peuvent pas quitter leur domicile, et il y a des rapports sur Twitter sur le fait qu’ils ne sont autorisés à manger que ce qui est livré.

Encore une fois, qui sait quoi croire de la Chine, notamment en ce qui concerne les motifs réels.

Et à quoi faut-il s’attendre en Occident ?

Inquiet d’avoir perdu son statut de célébrité, l’homme le plus indigne de confiance d’Amérique – Anthony Fauci – a déclaré le 27 mars que les Américains « doivent être préparés à la possibilité » d’une réapplication des exigences de santé publique, y compris les obligations de port de masque.

Il a fait ces remarques en évoquant une sous-variante d’Omicron, qui a été confondue avec une version bénigne du rhume par beaucoup.

Un autre expert du Royaume-Uni – conseiller scientifique en chef du Royaume-Uni, Sir Patrick Vallance – a mis en garde contre une variante potentielle qui pourrait « échapper à l’immunité ». S’adressant le 30 mars au comité scientifique et technologique du Royaume-Uni, Vallance a déclaré que le COVID « n’a pas disparu » et « [n’est] pas sur le point de disparaître ».

Le lendemain, il a déclaré à la conférence de la Royal Society : « Nous n’avons aucune idée de ce que pourrait être la prochaine pandémie et ce ne sera certainement pas la même que celle-ci – quoi qu’il en soit, le monde doit être prêt à réagir. ”

Il n’a pas mentionné spécifiquement les confinements, mais a déclaré que « des vaccins annuels pour une certaine partie de la population comme nous en avons pour la grippe » étaient sur la table.

La référence médicale en chef du Canada, Theresa Tam, a fortement encouragé tous les Canadiens à continuer de porter des masques « parce que même si vous ne voyez pas de résurgence maintenant, vous allez probablement le faire dans les prochains jours, semaines… »

Le réveil risque d’être douloureux pour ceux qui croyaient naïvement la page du Covid tournée. La stratégie de la peur est trop précieuse pour que nos gouvernants mondialistes s’en détachent.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :