En ce temps de coronavirus, il s’avère utile de se pencher sur certaines enquêtes oubliées. Ainsi, en 2017, la chaîne de télévision Arte avait mené une enquête sur la dépendance de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) à l’égard de ses donateurs. De quoi clairement remettre en cause l’indépendance de cette institution internationale dans ses missions au service de la santé publique. Et de quoi se poser de légitimes interrogations sur ses indications et recommandations dans le cadre de l’épidémie de covid-19.

Officiellement, l’Organisation Mondiale de la Santé, créée en 1948, coordonne des actions et cellules de crises transfrontalières afin de prévenir, guérir et fixer les normes des systèmes de santé à travers le monde. Cependant, depuis plusieurs années, cette institution de l’ONU, bien que financée par les cotisations des Etats membres, a trouvé d’autres sources de revenus. Tenez-vous bien, l’OMS est aujourd’hui financée à 79% par des versements volontaires.

Et devinez quoi ? Les principaux donateurs sont la Fondation Bill et Melinda Gates ainsi que l’industrie pharmaceutique. Des donateurs qui ont naturellement leurs propres intérêts et qui peuvent ainsi facilement orienter les décisions de l’OMS.

Et l’enquête d’Arte datant d’avril 2017 fournit quelques exemples saisissants de la soumission de l’OMS à ces financiers privés.

En 1994, quand Monsanto tente de mettre en place des sojas modifiés, l’OMS déclare le glyphosate (molécule présente dans l’herbicide Roundup de Monsanto) sans danger malgré les victimes.

En 2009, les directives de l’OMS concernant la grippe A (H1N1) vont rapporter des millions d’euros à l’industrie pharmaceutique alors que des chercheurs jugeaient sans effets les médicaments préconisés.

En ce qui concerne la tuberculose, l’OMS aurait mis dans la liste de prescription un médicament alors même que les tests relevaient un taux de morts plus élevé dans les groupes traités.

L’enquête d’Arte en 2017 interrogeait : comment est-il possible pour l’OMS de prendre une décision transparente et autonome quand un groupe pharmaceutique lui aurait donné pour 30 milliards de dollars de médicaments ?

Arte signalait également que la fondation Bill et Melinda Gates a versé plus de 2 milliards de dollars à l’OMS depuis la fin des années 90. Or, l’un des principaux objectifs de la Fondation Gates était, à l’époque, de fournir le plus de vaccins possibles à travers le monde. En 1999, Bill Gates a versé 750 millions de dollars pour initier GAVI, une alliance entre le public et le privé (afin de vacciner les enfants des pays en développement) à laquelle participent l’OMS, UNICEF, la Fondation Gates, et l’industrie pharmaceutique.

GAVI comme l’OMS prétendent bien entendu être des structures transparentes opérant sans directive des industriels. Cependant, l’enquête d’Arte démontrait que des employés (dont un haut dirigeant) de l’OMS figurent sur la liste de la fondation Gates. Et cela malgré les déclarations de conflits d’intérêts que doivent remplir les employés de l’organisation à un certain niveau hiérarchique.

Selon l’enquête d’Arte datant de 2017, la Fondation Gates serait en réalité directement impliquée dans la prise de décision de l’OMS. Comment en serait-il autrement aujourd’hui ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. marco says:

    Pour comprendre les “divorces “accidents ” “demissions “, ecouter ce qu en dit Alexis cossette ,,la guerre entre l alliance dont la couleur code est le rouge (voir les cravattes ,netayaou lui la met peut etre par allegeance )quand la couleur fm ,illuminati est le bleu ,voir les cravattes ,vetements ostensiblement bleus des “zelites “hommes et femmes ;https://www.youtube.com/watch?v=yl4EfzhhdJE

  2. Vous avez raison, Marco, d’attirer l’attention sur Alexis Cossette de Radio Québec: ses analyses permettent de vraiment comprendre ce qui se passe dans le monde, et d’avoir des mois d’avance sur les événements.
    Trump a violemment critiqué L’OMS avant-hier; il est fort possible qu’il cesse bientôt de subventionner ce suppôt de l’état profond et du mondialisme.
    Radio Québec: https://www.youtube.com/channel/UCxLJZvb6-tlvk5Lq_vyETOQ

  3. marco says:

    remi ,,merci mes radotages consistent a faire avancer les prises de conscience ,,,travail de fourmis ,d abeille mais avec l aide et la benediction de Dieu nous participerons a l eradication du mal ,,,nous sommes a l epoque de Apocalypse ,et ce confinement a la periode de pessah ressemble au confinement pendant que l ange de la mort tuait les premiers nes .Aujourdui souhaitons etre confines pour permettre a l alliance de neutraliser les satanistes .Les merdias tele (comme le palais du raket )ont prevu d etre contre l heliport d issy les moulineaux et au bord de la seine ,,,la c est un peut compromis ,,,,il leur reste ,changement de couleur de cravatte ,de collaboration ,,demission ,,divorces ,,,

  4. Sancenay says:

    Et les bavards de service voudraient nous faire croire que l’acharnement des scienteux sans conscience est une simple querelle de mandarins ! C’est plus du genre “touche pas au grisbi salope !”

  5. Tchetnik says:

    On pouvait trouver bien étrange que l’OMS contribue si grandement à la panique collective – alors qu’elle devait justement garder raison – et jette autant d’huile sur le feu, ce tout en restant bruyamment silencieuse sur les traitements à la chloroquine.

  6. balaninub says:

    Merci je ne connaissais pas !!! et c’est hyper instructif…
    De plus je n’ai jamais cru à leur hystérie collective … tous ces pourris ne sont pas dignes de la corde pour les pendre…. mais un jour viendra …