L’Irlande du Nord depuis l’historique accord du Vendredi Saint de 1998 jouit d’une autonomie législative au sein du Royaume-Uni. Alors que l’avortement et le faux mariage des invertis sont légalisés en Irlande du Sud, réputée pourtant catholique mais minée par la sécularisation et la déconstruction du catholicisme entreprise par la hiérarchie conciliaire, la sœur du Nord, confrontée aux tensions entre protestants et catholiques, a toujours refusé de les autoriser.

A la faveur d’une vacance du pouvoir exécutif et du parlement en Irlande du Nord qui dure depuis maintenant deux ans et demi, Londres vient d’imposer le 22 octobre 2019 l’avortement et le faux mariage des invertis. Cette paralysie prolongée a transféré le pouvoir législatif nord-irlandais au Parlement britannique qui en a profité pour faire passer ses lois mortifères.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Soupape says:

    Les députés anglais … sont pires qu’en France !

    Vivement que les Anglais s’en débarrassent …

    • Cadoudal says:

      un athée , qui ne croit ni à Dieu ni à diable, est soudain en adoration devant une loi votée par un club de voyous pédérastes .

      “c’est la loi, donc c’est sacré”

      les socialiste Allemands d’ Adolphe disaient la même chose des lois de leur fuhrer.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !