Coup de pub, coup de fric, mais soumission quand même aux lois islamiques !

La nouvelle égérie pour le shampooing de L’Oréal est la britannique Amena Kahn, blogeuse qui compte plus de 570 000 abonnés sur Instagram et plus de 390 000 abonnés à sa page Youtube. Cette jeune femme de Leicester intervient sur les réseaux sociaux pour donner son avis sur différents produits de beauté et de mode. Mais sa particularité est qu’elle porte un voile islamique…

Et c’est avec son fichu sur la tête qu’elle compte faire la promotion du nouveau shampooing de L’Oréal. Le département britannique de la grande marque française réussit là un coup de pub et coup de fric en essayant d’obtenir ainsi des parts de marché dans le monde musulman, bien présent en Occident et au Royaume-Uni.

Mais cette nouvelle publicité que L’Oréal qualifie de « disruptive » car, rompant avec les schémas traditionnels, est surtout une nouvelle soumission et acceptation des règles coraniques qui sont dans le cas présent imposées à toutes les clientes occidentales des shampooings L’Oréal. Raison majeure pour se dispenser d’acheter chez ce collaborateur du Grand Remplacement…

Francesca de Villasmundo

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Il faut savoir qu’en Grande-Bretagne le prénom Muhammad arrive en tête du palmarès des prénoms donnés aux bébés mâles en 2017.

  2. Boycott !

  3. luclebelge says:

    Pourquoi une telle opposition à un choix à la fois personnel et banal ? … Lorsque vous vous êtes habillé(es) ce matin, avez-vous pu librement choisi votre tenue vestimentaire ? Pourquoi une dame désireuse de vivre dans le respect de convictions religieuses – que nous avons certes le droit de ne pas partager – ne le pourrait-elle pas ? Qu’est-ce qui se cache derrière l’hostilité au voile islamique ? La peur de l’autre ? La peur de la différence ? …

  4. Saint-Plaix says:

    Pour une firme devenue aujourd’hui de facto israélienne depuis la mort récente de Liliane Bettencourt – vu la conversion de sa fille et son mariage “local”, et le fait que conseil d’administration est maintenant dominé désormais par ses deux petits fils israéliens pur jus – c’est plutôt cocasse de parler de “soulmission à l’islam!”
    C’est le père de Liliane, Eugène Schuelle, le fondateur de la marque mais aussi organisateur et grand bailleur de fond de La Cagoule, qui doit être content!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

11 % 31.170 € manquants

3830 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !