L’organe de presse officiel du Vatican, le prestigieux L’Osservatore Romano (L’observateur romain), sortant de la neutralité politique, suit le chemin tracé par le pape François en prenant position contre Matteo Salvini et sa politique anti-immigration. Par la voix du représentant des épiscopes italiens, Mgr le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la Conférence épiscopale italienne et membre de la garde rapprochée bergoglienne. Cela fait des décennies que la haute hiérarchie de l’Église conciliaire d’Italie, devenue une super-ONG humanitariste, prêchant un messianique paradis terrestre où le melting-pot serait la panacée de l’histoire humaine, se fait la voix de la bien-pensance de gauche, celle des mondialistes apatrides.

Dans un long entretien accordé au quotidien de référence du Saint-Siège, le premier prélat de la péninsule tonne, et en cela imite la voix de son maître Jorge Maria Bergoglio, contre les « faux prophètes », incarnés selon lui par le ministre de l’Intérieur italien actuel, le représentant de La Ligue victorieuse :

« Aujourd’hui plus que jamais les catholiques doivent avoir ‘une foi droite et une espérance certaine’ comme disait saint François, sans se mettre derrière les mystificateurs de service. Les faux prophètes ont toujours existé et existeront toujours. Les symboles religieux n’ont de valeur que dans le contexte d’une foi vécue, autrement ils ne représentent qu’une terrible ostentation. »

Mgr Bassetti, fait référence ainsi, en le dénigrant et moquant son action, sans le nommer pourtant ouvertement, à Matteo Salvini qui lors d’une manifestation électorale au printemps dernier avait montré et embrassé devant la foule le Crucifix et le chapelet. A l’époque, la CEI s’en était indignée et avait sermonné l’homme politique vertement, du haut de sa morale philanthropique, elle qui ne sait plus condamner ce qu’elle devrait pourtant condamner, par amour véritable des hommes, le péché tout court.

Ainsi vont et font les modernistes et mondains hommes d’Église d’aujourd’hui…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :