La conjecture des primaires Les Républicains se révélant plutôt défavorable à Nicolas Sarkozy, voilà où il en arrivé: à appeler à la rescousse son fils Louis, dont la bobine s’est déjà affichée, en octobre 2015, dans Gala et à Paris-Match, avec, pour ce dernier, une interview officielle, et bientôt, sur le plateau de C à vous.

N’est-ce-pas étrange, dans la perspective d’une élection présidentielle française, de la part d’un ancien président, et pousser sous les feux de la rampe un fils fasciné par le « patriotisme américain », mais pas ému par l’antipatriotisme français ? 

N’est-ce-pas étrange, voir vaguement inquiétant, d’entendre le fils d’un candidat briguant la plus haute fonction de l’Etat,en France, être fier d’être le seul Français à avoir présenté « le drapeau américain toute année », dans une école, aux Etats-Unis ? 

 N’est-ce-pas étrange, qu’un gamin français ait eu pour tout rêve celui de devenir US Marine ? Car le problème ne réside pas tant, ou pas seulement, dans cette admiration béate pour un pays dans lequel il vit depuis plusieurs années, que par l’absence cruellement criante de tout sentiment, de toute envie, de tout intérêt pour le pays qui l’a vu naître ? Et c’est avec Louis que Sarkozy espère redorer son blason, nous montrer son amour pour la France ?

Louis Sarkozy, un héritier pur produit de la mondialisation, né en France, ayant vécu à Dubaï et maintenant en Amérique, un gosse sans racines, issu d’une famille plusieurs fois décomposée-recomposée,  passionné d’armes à feu dans un pays où « les soldats sont considérés comme des héros ». Un français de papier en quelque sorte, un citoyen du monde d’autant plus heureux, lui,  que papa, maman, beau-papa et compagnie, lui offrent sur un plateau.

Une fascination pour les Etats-Unis inversement proportionnelle à son amour pour la France qu’il n’évoquera d’ailleurs  jamais, excepté par opposition aux valeurs américaines. Pour Louis Sarkozy, la France, au fond, n’existe pas. Juste un lieu de passage, dont il n’aura retenu que les ors de l’Elysée, le pouvoir grisant et les amitiés de circonstance.

Et c’est en faisant parler son fils que Nicolas Sarkozy imagine reconquérir les cœurs trahis ? Son livre « La France pour toujours », à Sarkozy ?  Mais c’est le Nicolas menteur de toujours : un  » américain  » globalisé, en fait, ne nourrissant aucun scrupule à se servir de son rejeton, lui-même américanisé- mondialisé,  pour assouvir sa soif de pouvoir et d’argent.

Dans le même sens, on trouve le terrible témoignage rapporté par Philippe de Villiers (le moment est venu de dire ce que j’ai vu, p. 300) :

« Le 16 juin 1999, je vois un homme sans rancune mais au fond du trou. Il paraît complètement défait, et m’annonce dès l’entrée sa sortie :
– Je quitte la politique. Je retourne dans mon cabinet d’avocat. Je n’en peux plus, c’est un métier de guignol
– C’est définitif ? tu devrais réfléchir un peu avant de l’annoncer. Tu sais, la politique, çà va, çà vient….
– Oui Philippe, mais toi, tu as un port d’attache, où tu peux te réchauffer. Moi non. Toi tu as des racines ici. Moi non. Ce pays ne me dit rien. Avec Cecilia, nous ne sommes heureux qu’à Buda et à New York »

Caroline Artus

http://www.20minutes.fr/societe/1704827-20151008-video-louis-sarkozy-paris-match-toujours-passion-armes

http://www.lepoint.fr/people/devine-qui-vient-diner-ce-soir-louis-sarkozy-prochain-invite-de-c-a-vous-04-03-2016-2023114_2116.php

http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/exclu-_louis_sarkozy_fera_sa_premiere_tele_le_18_mars_360719

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :