Xavier Moreau explique à travers la princesse Anne de Russie, qui épousa en 1051 Henri 1er roi de  France, les racines communes de l’ Ukraine, de fondation très récente,  et de la vaste Russie. Les territoires occupés par l’Ukraine actuelle étaient fondus dans ceux du pays des tsars jusqu’au XXème siècle, dont la capitale actuelle, Kiev, est l’un des principaux berceaux de la Russie. C’est ce que Vladimir Poutine a rappelé lors de sa venue à Versailles en juillet dernier. Quelques rappels historiques passionnants pour ne pas laisser l’Histoire vraie submergée par le révisionnisme historique colporté par la dictature de la pensée unique, pour de bas motifs circonstanciels politico-stratégiques.

Dans son ignorance de l’Histoire de la Russie, il était clair qu’à Versailles,  Emmanuel Macron n’avait pas compris l’allusion de Vladimir Poutine à propos d’Anne de Russie (ou Anne de Kiev). Il avait tenté de se rattraper à l’occasion, quelque temps plus tard, de sa rencontre avec le dictateur actuel de l’Ukraine, Pietro Porochenko. Des mensonges d’État qui touchent au choix des Criméens de se rattacher à la Russie en 2015, que l’oligarchie mondiale refuse de reconnaître parce qu’il  n’arrange ni l’OTAN, ni les oligarques de l’Union européenne, soucieux de faire main-basse sur les ressources énergétiques de l’Ukraine dont la majorité se trouvent sur les territoires des républiques sécessionnistes de Donetsk et de Lougansk, dans le Donbass. Des oligarques tout aussi soucieux d’assiéger la Russie en la coupant de ses racines naturelles.

Voir également:

   emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

29 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :