Sanctoral 

Saint Matthieu, Apôtre

Saint Matthieu était probablement Galiléen de naissance. Il exerçait la profession de publicain ou de receveur des tributs pour les Romains, profession très odieuse parmi les Juifs. Son nom fut d’abord Lévi. Il était à son bureau, près du lac de Génésareth, où apparemment il recevait le droit de péage, lorsque Jésus-Christ l’aperçut et l’appela. Sa place était avantageuse; mais aucune considération ne l’arrêta, et il se mit aussitôt à la suite du Sauveur. Celui qui l’appelait par Sa parole le touchait en même temps par l’action intérieure de Sa grâce. Lévi, appelé Matthieu après sa conversion, invita Jésus-Christ et Ses disciples à manger chez lui; il appela même au festin ses amis, espérant sans doute que les entretiens de Jésus les attireraient aussi à Lui. C’est à cette occasion que les Pharisiens dirent aux disciples du Sauveur: “Pourquoi votre Maître mange-t-Il avec les publicains et les pécheurs?” Et Jésus, entendant leurs murmures, répondit ces belles paroles: “Les médecins sont pour les malades et non pour ceux qui sont en bonne santé. Sachez-le donc bien, Je veux la miséricorde et non le sacrifice; car Je suis venu appeler, non les justes, mais les pécheurs.” Après l’Ascension, saint Matthieu convertit un grand nombre d’âmes en Judée; puis il alla prêcher en Orient, où il souffrit le martyre. On doit citer en première ligne le miracle qu’il opéra en ressuscitant la fille du roi ; ce prodige convertit à la foi du Christ le roi, père de la jeune fille, la reine, et toute la contrée. A la mort du roi, Hirtacus, son successeur, voulut épouser la princesse Iphigénie, de race royale. Mais comme celle-ci avait voué à Dieu sa virginité, sur le conseil de Matthieu, et qu’elle persistait dans son pieux dessein, Hirtacus donna l’ordre de tuer l’Apôtre, tandis qu’il célébrait à l’autel les saints Mystères. La gloire du martyre couronna sa carrière apostolique, le onze des calendes d’octobre. Il est le premier qui ait écrit l’histoire de Notre-Seigneur et Sa doctrine, renfermées dans l’Évangile qui porte son nom. – On remarque, dans l’Évangile de saint Matthieu, qu’il se nomme le publicain, par humilité, aveu touchant, et qui nous montre bien le disciple fidèle de Celui qui a dit: “Apprenez de Moi que Je suis doux et humble de coeur.” On croit qu’il évangélisa l’Éthiopie. Là, il se rendit populaire par un miracle: il fit le signe de la Croix sur deux dragons très redoutés, les rendit doux comme des agneaux et leur commanda de s’enfuir dans leurs repaires. Ce fut le signal de la conversion d’un grand nombre. Son corps fut transporté à Salerne, et déposé peu après, Grégoire VII étant souverain Pontife, dans l’église consacrée sous son vocable, et il y reçoit de la part de nombreux fidèles, un culte de pieuse vénération. On attribue à saint Matthieu l’institution du premier couvent des vierges.

Martyrologe

 En Ethiopie, l’anniversaire de saint Matthieu, Apôtre et évangéliste, qui, prêchant dans cette région, y souffrit le martyre. Son évangile, écrit en langue hébraïque, fut, sur la révélation de Matthieu lui-même, trouvé avec le corps de l’Apôtre saint Barnabé, au temps de l’empereur Zénon.

Dans la terre de Saar, saint Jonas prophète, qui fut enseveli à Geth.

En Ethiopie, sainte Iphigénie vierge, qui, baptisée et consacrée à Dieu par le bienheureux Apôtre Matthieu, finit saintement ses jours.

A Rome, saint Pamphile martyr.

Le même jour, sur la voie Claudienne, à vingt milles de Rome, saint Alexandre évêque. Sous l’empereur Antonin, il surmonta pour la foi du Christ, les chaînes, les batonnades, le chevalet, les torches ardentes, les ongles de fer, les bêtes et les flammes d’une fournaise; enfin immolé par le glaive, il obtint la vie glorieuse. Le bienheureux pape Damase fit ensuite transférer son corps à Rome le 6 des calendes de décembre (26 novembre).

En Chypre, saint Isace, évêque et martyr.

En Phénicie, saint Eusèbe martyr. Il alla de lui-même se présenter au préfet et se déclarer chrétien; il en reçut de nombreux tourments et eut la tête tranchée.

En Chypre, saint Mélèce, évêque et confesseur.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

%d blogueurs aiment cette page :