De la férie : messe de la Quinquagésime

En France : messe votive en réparation des injures envers Notre Seigneur dans le Saint Sacrement.

Sanctoral 

Saint Mathias, Apôtre

L’épître de la messe nous donne le récit de l’élection de saint Mathias (« Le Donné »), tel que les Actes des Apôtres l’ont conservé. On y insiste sur le double fait que, disciple de Jésus, Mathias avait été le témoin de tout ce qu’il avait dit et fait, et que c’est Dieu qui l’a désigné par le sort pour être adjoint aux autres Apôtres en remplacement de Judas disparu. Ainsi mandaté par Dieu pour être le prédicateur et le témoin des secrets du Père révélés au monde par son Fils, saint Mathias est devenu un de ceux que Dieu a mis à la tête de son Église pour faire connaître son nom sur toute la terre de génération en génération. On pense que personnellement il alla prêcher l’Évangile en Éthiopie et y subit le martyre.

« En ces jours-là, Pierre se levant au milieu des frères (or le nombre des hommes réunis était d’environ cent vingt), dit : Mes frères, il faut que s’accomplisse ce qu’a écrit et prédit l’Esprit-Saint par la bouche de David, touchant Judas, qui a été le guide de ceux qui ont pris Jésus : qui était compté parmi nous, et avait reçu sa part au même ministère. Et il a acquis un champ du salaire de l’iniquité, et s’étant pendu, il a crevé par le milieu, et toutes ses entrailles se sont répandues. Et cela a été connu de tous les habitants de Jérusalem, en sorte que ce champ a été appelé en leur langue, Haceldama, c’est-à-dire champ du sang. Car il est écrit au livre 1 des Psaumes : « Que leur demeure devienne déserte, et qu’il n’y ait personne qui l’habite, et que son épiscopat, un autre le reçoive. » Il faut donc que de ceux qui se sont unis à nous pendant tout le temps où le Seigneur Jésus a vécu parmi nous, à commencer du baptême de Jean, jusqu’au jour où il a été enlevé d’au milieu de nous, il y en ait un qui devienne témoin avec nous de sa résurrection. Et ils en présentèrent deux, Joseph, qui s’appelait Barsabas, et qui a été surnommé le Juste, et Mathias. Et, priant, ils dirent : Vous, Seigneur, qui connaissez les cœurs de tous, montrez lequel vous avez choisi, de ces deux, afin de prendre place dans ce ministère et cet apostolat, dans lequel Judas a prévariqué pour s’en aller en son lieu. Et ils leur distribuèrent les sorts, elle sort tomba sur Mathias, et il fut associé aux onze Apôtres. » (Dom Guéranger)

Saint Mathias. Autrefois, saint Mathias n’était pas honoré à l’égal des douze Apôtres, car le nombre douze était déjà rempli par saint Paul. On le nommait parmi les hommes apostoliques, comme Étienne et Barnabé. C’est pourquoi son nom ne se trouve pas dans la première, mais dans la seconde liste des saints du Canon romain. C’est S. Pie V qui donna une vigile à sa fête et plaça cette fête sur le même rang que celle des autres Apôtres.

On garde une partie de ses reliques à l’abbaye de Saint-Matthias de Trèves, et à Sainte-Marie-Majeure de Rome. Mais les Bollandistes disent que les reliques de Sainte-Marie-Majeure qui portent le nom de saint Matthias, pourraient ne point être de l’Apôtre, mais d’un autre saint Matthias, évêque de Jérusalem vers l’an 120.

Martyrologe

En Judée, l’anniversaire de saint Matthias apôtre. Après l’Ascension du Seigneur, il fut choisi au sort par les apôtres pour occuper la place du traître Judas; il souffrit le martyre pour la prédication de l’évangile.

A Rome, sainte Primitive martyre.

A Rouen, la passion de saint Prétextat, évêque et martyr.

A Césarée de Cappadoce, saint Serge martyr, dont on a consigné les belles actions.

En Afrique, les saints martyrs Montan, Lucius, Julien, Victoric, Flavien et leurs compagnons. Ils furent disciples de saint Cyprien, et consommèrent leur martyre sous l’empereur Valérien.

A Trèves, saint Modeste, évêque et confesseur.

A Stylo, en Calabre, saint Jean, surnommé Thériste, remarquable pour le mérite et la sainteté de sa vie monastique.

En Angleterre, saint Edilbert, roi de Kent, que saint Augustin, évêque des Angles, convertit à la foi du Christ.

A Jérusalem, la première invention du chef de saint Jean-Baptiste, Précurseur du Seigneur.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés