« Dieu est un médiocre. Tout dans sa création porte la marque de l’approximation et du ratage, quand ce n’est pas la méchanceté pure. »
Houellebecq – Sérotonine – p. 180

Le tapage orchestré autour du dernier pavé commis par Houellebecq pose question…

Lorsque j’ai lu “les particules élémentaires” j’avais eu beaucoup de mal à arriver au bout de ce galimatias sans que le livre ne me tombe des mains… plongé alors dans le parisianisme pseudo-intellectuel du “meilleur aloi” des cercles de la communication salonarde du monde médiatique de la publicité et du marketing, il avait bien fallu que j’aille jusqu’au bout pour répondre dans les cocktails à mes interlocuteurs…

Houellebecq s’est fait – chose absolument sidérante et totalement navrante – une célébrité (tellement usurpée!) dans les milieux de la droite dite “catho de la tradition” lorsqu’il avait sorti : “L’islam est la religion la plus con du monde”.

Formule à l’emporte pièce – d’une rare vacuité intellectuelle – qui avait pourtant fait sa gloire…

Il réitère aujourd’hui en énonçant gravement : « Dieu est un médiocre. Tout dans sa création porte la marque de l’approximation et du ratage, quand ce n’est pas la méchanceté pure. »

Ce qui prouve, mais cela, on le savait déjà, qu’il ne sait simplement pas de quoi il parle… Mais en a-t-il besoin?

On ne saurait éviter un parallèle avec une autre coqueluche creuse du monde médiatique : Eric Zemmour.

Houellebecq est à la littérature ce que Zemmour est à l’analyse historico-politique: l’un comme l’autre sont de mauvais pîtres qui ont bâti leur réputation (et leur fortune !) sur l’ignorance la plus tapageuse relayée par le monde médiatique béât…

Mais la question est bien de comprendre que la création intellectuelle aujourd’hui, celle qui est accessible aux médias analphabètes (pléonasme) est devenue uniquement mercantile : il ne s’agit plus de décrire ou d’analyser, voire d’apporter quelque chose, mais simplement de donner en pâture aux clients béats le message qu’ils attendent…

Absolument navrant!

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

13 commentaires

  1. Sous des faux airs de Céline ce type est le prototype de la mécréance gratuite doublé d’ un opportuniste sans limite jusqu’à accepter la Légion d’Horreur !

  2. Alexandre Sanguedolce says:

    Justement, à l’heure actuelle je dois avouer que je m’étais fait une fausse opinion de Houellebecq. Je n’ai pas trouvé le temps de lire un de ses ouvrages et j’avais l’intention de m’y mettre tout en redoutant une prose abscons.

  3. Personnellement, j’assiste avec consternation depuis des années à l’adoration depuis des années des idoles en toc pur produits des medias de masse, simplement parce qu’ils disent des demi-vérités: Houellebecq, Onfray et consorts. Il y a une schizophrénie rampante dans le milieu CN: il y a un tel désir d’être mainstream qu’il conduit à “louer des sottises” comme disait Molière. Car ce désir est complètement irréaliste; il ne peut pas être comblé, et si les médias de masse autorisent les demi-vérités, c’est bien parce que la moitié vérité permet de lâcher de la pression et de se détendre (donc de s’auto-neutraliser comme opposition) et la moitié mensonge conforte le système dans sa domination.

  4. Pierre Mary de Montamat says:

    Le rapprochement avec Zemmour est très bien vu !
    J’y rajouterai juste un 3° triste sire : Michel ONFRAY dont la liberté est préservée (bien que strictement encadrée) car il est anti-catholique (cf. Décadence).
    Le grand cirque a besoin de ces seconds couteaux pour sa vitrine: des leurres.

  5. Soupape says:

    L’usage de tous les “prix littéraires” … est de bombarder écrivain …
    des minables de la pensée …
    tous habités par d’étranges divagations …

    et de les faire collaborer ainsi, … de gré ou de force,
    à la décadence voulue … par des sectes sofilofiques …

    Si bien que l’écrivain est souvent … un dépravé …

  6. philippe tripier says:

    je n’ai pas lu Serotonine donc ma réaction ne portera pas sur ce sujet sur la critique de Eric Zemmour envers le quel cet article se veut insultant je pourrais faire comme l’auteur de cet article et le traiter de pitre je n’en ferai rien je dirai seulement que cet article me donne envie d’abandonner la lecture de MPI et de conseiller à mes amis d’en faire autant

    • Tinatine says:

      L’ auteur de cet article a le mérite d’ argumenter , ce que vous ne fautes pas ; pourquoi cet article qui vous déplaît devrait -il déconsidérer l’ensemble du site MPI ; vous êtes un sous-marin gauchiste ou quoi ,

  7. lebarbu1563 says:

    Houellebecq ne me passionne guère et je n’ai pas l’intention de lire Sérotonine . Je trouve votre avis sur Zemmour dénué de nuances car il a au moins l’avantage d’etre cultivé et de proposer des analyses peut-être discutables, mais toujours intéressantes.

  8. Soupape says:

    Où est le bec ?
    Réponse : il est là … où on me donne à manger ! …

    Car un écrivain ne sait écrire … que des billevesées,
    et, tout comme les hommes politiques, … il ne sait faire que ça !
    Car on ne pourrait pas l’employer ailleurs : rien que son nom ferait fuir tout le monde.

    Alors, la galette d’abord, la Vérité ensuite !

    Et d’ailleurs “Qu’est ce que la Vérité ?”
    Réponses à géométrie variable.
    Ponce Pilate disait : la Vérité, c’est celle qui me laisse tranquille dans ma place de gouverneur
    Les chanteurs disent : la vérité, c’est celle qu’on me dit de chanter, … pour me faire connaître !

    Et où est le bec, que répond-il ?

    Il répond : “La vérité, c’est que Dieu est un médiocre !” (sic).
    “C’est ce qu’on m’a dit de dire … pour que je puisse picorer quelques grains,
    “en trouvant quelques balourds … pour acheter mes livres … ”

    Evidemment, cloué le bec est un pauvre homme,
    qui n’est PAS fier de lui, … et pense, depuis longtemps, … que sa propre vie est celle d’un médiocre.

    Mais il en accuse Dieu ! Ca fait vendre !
    Pauvre homme ! Il ne sait pas que, malgré ses conneries, il pourrait être aimé de Dieu …

  9. daniel simonin says:

    vous n’avez rien compris à Houellebecq ! quand à Zemmour et Onfray , s’ils n’existaient pas la chape de plomb serait encore plus lourde ! qui resterait pour émettre une opinion contraire au politiquement correct ??? j’aime bien votre site mais je constate que le sectarisme est partout !

  10. Frédéric says:

    « Dieu est un médiocre. Tout dans sa création porte la marque de l’approximation et du ratage, quand ce n’est pas la méchanceté pure. »
    Houellebecq – Sérotonine – p. 180

    Moi, je suis parfaitement d’accord !

    • J’imagine que satan est gentil……?

    • @Frédéric et semblables
      Vous faites partie de ces connards qui attribuent à Dieu la responsabilité de leur propre connerie et méchanceté. Et cela doit être contagieux car ces genre de connards se multiplie.