avortement-MPIAu Luxembourg, si l’euthanasie s’est banalisée, en revanche l’avortement reste un sujet tabou. Réussir à se faire avorter dans ce pays tient de l’exploit car il n’y a qu’un seul « médecin » nommé Kaddour Annane pour pratiquer ce genre d’activité ; ceci pour une population totale de 530.000 habitants. Ce praticien dirige le Planning familial dont il vient de démissionner s‘estimant trop vieux et fatigué. Il cherche un avorteur remplaçant et n’en trouve pas. L’IVG ne se pratique pas en milieu hospitalier. Elle est dépénalisée depuis 2012 jusqu’à 12 semaines de grossesse, ce qui correspond à la fin de la croissance embryonnaire. L’encadrement en est très strict avec de nombreuses conditions restrictives notamment en ce qui concerne l’entretien préalable. Hors de ce cadre strict il est lourdement pénalisé. De même l’objection de conscience des praticiens et auxiliaires médicaux est totale.

Seulement un petit quart des avortements concerne les Luxembourgeois de souche ; ceux-ci sont d’ailleurs minoritaires dans leur pays car ayant eux-mêmes eu très peu d’enfants depuis la guerre de 1940. Seuls les gynécologues peuvent pratiquer ce genre de travail. Aucune statistique officielle n’existe. La seule chose qui se dit est que le nombre des IVG est en pleine régression.

Malgré une mentalité généralisée très matérialiste et utilitariste, l’influence de la religion catholique est restée très forte. En revanche l’Eglise a avalisé l’euthanasie en acceptant de donner les derniers sacrements aux malades en fin de vie avant le geste fatal qui se pratique en clinique.

Par ailleurs, le laxisme sexuel régnant de plus en plus en Europe n’existe pas. Le grand quotidien du pays le Luxemburger Wort est resté profondément catholique car dépendant la Société Saint Paul Luxembourg qui est de loin le plus grand éditeur et imprimeur du pays : notamment il publie pratiquement tous les quotidiens. Ces données m’ont été confirmées par ma famille, mon père -naturalisé Français en 1946- étant originaire de ce pays.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :