Mercredi soir lors du Grand débat de l’entre-deux tours, Emmanuel Macron s’est attaqué à Marine Le Pen l’accusant de représenter le parti des affaires, et Marine Le Pen de répliquer: “Faites attention à ce que vous dites. J’espère que l’on n’apprendra pas, dans les quelques jours ou quelques semaines […] que vous avez un compte offshore aux Bahamas.”
Marine Le Pen précisait que Macron avait fait la plus petite déclaration fiscale de tous les candidats à la présidentielle, “même moins que Nathalie Artaud”.  Aurait-il dépensé plus d’un SMIC par jour? l’a-t-elle interrogée, et sinon, suggère-t-elle, le compte aux Bahamas ou ailleurs dans un paradis fiscal est-il si improbable que cela de la part d’un banquier d’affaire qui a touché en deux ans chez Rothschild plus de 3 millions d’euros, dont sa déclaration fiscale ne garde aucune trace ?

D’autant plus que circulent sur la toile des documents qui, s’ils sont authentiques, démontreraient au contraire, qu’Emmanuel Macron est bien le détenteur d’un compte offshore aux îles Caïmans.

Il n’est donc pas outrecuidant de s’interroger. Surtout quand on connaît les dissimulations de son prédécesseur à Bercy: Yves Cahuzac qui a été condamné pour dissimulation fiscale alors qu’il était ministre de l’Économie de François Hollande, alors que M. Macron était encore secrétaire général de l’Elysée!

Emmanuel Macron pour se disculper a porté plainte ce jeudi matin et cinq minutes plus tard le Parquet annonçait qu’il ouvrait une enquête, non pour poursuivre M. Macron comme cela a été fait contre ses adversaires à la présidentielle dénoncés par la presse empressée, François Fillon et Marine Le Pen, mais pour débusquer les auteurs de l’information:

“En effet  Une enquête préliminaire a été ouverte ce jeudi, par le parquet de Paris à la suite d’une plainte déposée par Emmanuel Macron pour divulgation de fausses nouvelles et faux et usage de faux,  Elle vise “les rumeurs de compte caché à l’étranger” prêté au candidat d’En Marche!” Explique l’Express qui n’a pas le moindre doute sur l’innocence de Macron ainsi que tous ses confrères des gros médias tous lancés au secours de leur chouchou…
Un postulat qui n’a jamais profité ni à François Fillon, ni à Marine Le Pen, condamnés par l’ensemble des gros médias du Système, avant toute enquête ou tout jugement, tandis que des “fuites” complaisantes issues de l’enquête, alimentaient chaque jour,  la propagande au profit d’Emmanuel Macron, faussant complètement le débat démocratique.
Il ne s’agit donc pas pour le Parquet de vérifier si par hasard les documents qui circulent ne seraient pas authentiques, et si Emmanuel Macron n’aurait pas planqué ses revenus, mais au contraire de protéger l’élu du Système. Un empressement de la Justice (aux ordres?) et un deux poids-deux mesures qui ne plaident pas en faveur de l’innocence de M. Macron, mais qui expliqueraient l’intensité des charges contre la candidate souverainiste, renforcées depuis le débat, de la part du Système médiatico-politique en place.
.
De quoi s’agit-il ? Voici ce qui circule sur la toile:

Des documents légaux et bancaires – dont Dreuz n’a pas été en mesure de vérifier l’authenticité – semblent indiquer qu’Emmanuel Macron a créé une société (LLC) dans un paradis fiscal et ouvert un compte bancaire au Grand Cayman.
Le premier document, daté du 4 mai 2012, est la constitution de la société “La Providence LLC” qui porte le nom et la signature d’Emmanuel Macron.

La Providence est le nom du lycée de Macron à Amiens où son professeur de théâtre – avec qui il aura une relation sexuelle alors qu’il est encore mineur, enseignait.

Si les documents confirment être authentiques, la création d’un compte offshore à Nevis est hautement suspecte car la loi sur la confidentialité bancaire de Nevis interdit de publier toute information et garantit le secret et la confidentialité totale des sociétés offshore LLCs de Nevis. Aucune information sur les actionnaires de ces sociétés n’est disponible au public. Nevis aurait été choisie parce que le nom de l’île est très peu connu en France, « ce n’est pas un des paradis fiscaux auquel on pense en premier » explique notre source. Bloomberg affirme que Nevis est un des paradis fiscaux les plus populaires des Caraïbes.

Selon les documents, Macron, au travers de sa société La Providence, aurait ouvert un compte dans une banque qui a déjà été mêlée à des affaires d’évasion fiscale dans les Îles Caïmans. Le 17 avril, Macron affirmait sur BFMTV : «C’est totalement faux : j’ai toujours payé tous mes impôts en France et j’ai toujours eu tous mes comptes en France»

Le second document dont nous avons reçu copie – et là encore, nous n’avons pas pu vérifier son authenticité – est un fax du 2 novembre 2015 envoyé à Richard Palmer pour la société La Providence Ltd. par Brian Hydes du centre bancaire internationale de la banque First Caribbean International Bank, située au Grand Caïman, au sujet d’un chèque émis par La Providence, qui établit qu’Emmanuel Macron possédait à cette date un compte dans cette banque. En 2013, Forbes désignait la First Caribbean International Bank comme étant impliquée dans une affaire d’évasion fiscale.

La banque a également été nommée, selon Reuters, dans le scandale de la FIFA en 2015, après qu’il ait été découvert qu’un agent de la First Caribbean avait personnellement collecté un chèque d’un haut responsable de la FIFA pour le déposer dans un compte offshore aux Bahamas.

  • En avril, rapporte Reuters, Macron a nié posséder un compte offshore ou un héritage non déclaré au fisc.
  • Le 17 avril, sur BFMTV, Macron prévenait : «Ils vont dire cette semaine, vous allez [l’]entendre :  »Monsieur Macron, il a un compte caché dans un paradis fiscal, il a de l’argent caché à tel ou tel endroit »»
  • Le 20 avril, nos confrères d’Europe Israël affirmaient, dans un article depuis supprimé, qu’une enquête du Canard enchaîné sur les comptes offshore d’Emmanuel Macron aurait été censurée :

« Après plusieurs semaines d’enquête, les travaux de deux des rédacteurs du Canard Enchaîne auraient dû se trouver à la une de tous les médias. En effet, le candidat Emmanuel Macron, son rapport à l’argent et l’état réel de ses comptes se trouveraient au cœur d’un scandale financier.

Selon les auteurs, Emmanuel Macron serait le propriétaire d’un compte offshore, un compte caché à l’abri du fisc dans un paradis fiscal. Le système et les sommes seraient scandaleuses. Les auteurs parlent d’une nouvelle affaire Cahuzac. »

Lors du débat présidentiel de mercredi 3 mai, la candidate Front national Marine Le Pen a déclaré : « D’accord, d’accord, d’accord… J’espère que l’on apprendra pas que vous avez eu un compte offshore aux Bahamas…. »

Si l’authenticité des documents est confirmée, ils jettent un éclairage précis sur l’endroit où pourraient se trouver les fonds dissimulés.

Pour mettre les choses au clair : je ne soutiens pas Marine Le Pen. N’ayant pas le droit de vote en France, je suis peu concerné par l’issue de cette élection, mais je suis un conservateur, et les deux candidats sont pour moi à des degrés divers trop étatistes. (Source Dreuz Info)

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Alain Leger pour Dreuz.info.

Sources : William Craddick, journaliste d’investigation. me.me/i/cibc-firstcaribbean-fax-international-bank-compant-u-providence-uld-ciac

Sur la chaine de télévision LCP ce jeudi soir, le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay, a répondu à la journaliste qui lui objectait qu’une enquête de Justice avait déjà innocenté Macron, que si elle possédait les éléments de cette disculpation, de bien vouloir les lui montrer. En effet, Macron n’a jamais donné d’explication à la disparition de ses millions. Et il n’en a pas donné davantage à Marine Le Pen qui les lui demandait au cours du débat mercredi, ce qui aurait, pourtant, coupé court à tout.

Voir aussi: 

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

16 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :