Ces lundi 19 et mardi 20 novembre, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte sont en visite d’Etat en Belgique, à l’invitation officielle du roi des Belges.

Accueilli en grande pompe, lundi le couple présidentiel a visité un musée, rencontré des personnalités politiques et des hommes d’affaires, puis a terminé la soirée avec un dîner de gala au Palais royal. Au cours de cette même journée, Macron a tenu une conférence de presse en compagnie du Premier ministre belge. Macron a profité d’une question de la presse pour dire tout le bien qu’il pense du pacte mondial sur la migration préparé par l’ONU et qui devrait être signé au mois de décembre à Marrakech mais qui suscite des résistances, différents Etats (Hongrie, Autriche, Bulgarie, Tchéquie, Etats-Unis,…) ayant annoncé leur refus de le ratifier.

Ce mardi matin, Emmanuel Macron visitait… Molenbeek.

« Dans les quartiers, on a isolé. Les gens n’ont pas les mêmes opportunités. Vos initiatives donnent des accès, des réseaux pour se construire. Il n’y a pas de fatalité. Molenbeek c’est pas que des mauvais événements. Vous montrez cet autre visage » (Macron)

L’opération vise bien entendu à donner une image rassurante du « vivre-ensemble », c’est-à-dire d’une société multiculturelle issue du grand remplacement de population par l’immigration. A Molenbeek, commune bruxelloise devenue célèbre dans le monde pour ses terroristes de l’Etat Islamique, les Belges de souche sont devenus une minorité. Emmanuel et Brigitte Macron ainsi que les souverains belges ont donc avalé quelques pâtisseries orientales devant les meutes de médias accrédités.

Mais derrière ces images de propagande pour le multiculturalisme et l’accueil illimité des immigrés se cache une autre réalité. Dès l’aube, un impressionnant dispositif policier avait envahi Molenbeek pour sécuriser les lieux et isoler un couloir réservé aux « huiles » et aux journalistes accrédités. Des centaines de policiers, certains en tenue anti-émeute, des tireurs d’élite sur les toits, des chiens renifleurs, de nombreux véhicules d’intervention, un hélicoptère, des barrières en quantité,… Voilà ce qui est nécessaire pour prétendre que Molenbeek est une petite commune tout ce qu’il y a de plus accueillante et que l’immigration est une richesse extraordinaire dont il ne faudrait se priver pour rien au monde…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :