Cette photo circule beaucoup sur les réseaux sociaux. On y voit Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe ricaner devant Notre-Dame de Paris.

Le Monde et Libération, médias à la botte du système, tentent de voler au secours du président Macron. Chacun de ces journaux publie un article prétendant lutter contre les fake news. Et de marteler que Macron et son Premier ministre sont arrivés dignes et émus sur les lieux. Mais le “checknews” de Libération, au milieu d’explications tordues, doit bien concéder la vérité :

Cette photo a bien été prise lors de l’arrivée du Président et du Premier ministre aux abords de Notre-Dame, encore en feu. Et on y distingue bien les sourires, plus ou moins réprimés, de l’exécutif. La vidéo dont est extraite cette image, postée sur le compte YouTube de l’agence de presse française CLPRESS, montre toutefois que l’ambiance, à part ce moment précis, n’était pas à la fête.

Dans cette vidéo (à partir de 3’22), repérée par nos confrères du Monde, on voit en effet l’arrivée des deux hommes près de la cathédrale. A 3’26, on voit le Premier ministre chuchoter quelques mots à Emmanuel Macron en mettant son poing devant la bouche, et le Président se pincer les lèvres avant de reprendre un air sérieux.

En conclusion, le Premier ministre Edouard Philippe a donc bien glissé une plaisanterie à l’oreille du président Macron. Mais nos deux comédiens professionnels ont rapidement repris “un air sérieux”. Pour Libération et Le Monde, l’honneur est sauf.

Pas sûr que les Français se satisfassent de cette explication.

+++++++

Pour Notre-Dame de Paris et sainte Jeanne d’Arc,

tous à Paris le dimanche 12 mai !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :