Cette photo circule beaucoup sur les réseaux sociaux. On y voit Emmanuel Macron et son Premier ministre Edouard Philippe ricaner devant Notre-Dame de Paris.

Le Monde et Libération, médias à la botte du système, tentent de voler au secours du président Macron. Chacun de ces journaux publie un article prétendant lutter contre les fake news. Et de marteler que Macron et son Premier ministre sont arrivés dignes et émus sur les lieux. Mais le “checknews” de Libération, au milieu d’explications tordues, doit bien concéder la vérité :

Cette photo a bien été prise lors de l’arrivée du Président et du Premier ministre aux abords de Notre-Dame, encore en feu. Et on y distingue bien les sourires, plus ou moins réprimés, de l’exécutif. La vidéo dont est extraite cette image, postée sur le compte YouTube de l’agence de presse française CLPRESS, montre toutefois que l’ambiance, à part ce moment précis, n’était pas à la fête.

Dans cette vidéo (à partir de 3’22), repérée par nos confrères du Monde, on voit en effet l’arrivée des deux hommes près de la cathédrale. A 3’26, on voit le Premier ministre chuchoter quelques mots à Emmanuel Macron en mettant son poing devant la bouche, et le Président se pincer les lèvres avant de reprendre un air sérieux.

En conclusion, le Premier ministre Edouard Philippe a donc bien glissé une plaisanterie à l’oreille du président Macron. Mais nos deux comédiens professionnels ont rapidement repris “un air sérieux”. Pour Libération et Le Monde, l’honneur est sauf.

Pas sûr que les Français se satisfassent de cette explication.

+++++++

Pour Notre-Dame de Paris et sainte Jeanne d’Arc,

tous à Paris le dimanche 12 mai !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

17 commentaires

  1. Isabelle P says:

    Nous qui croyions qu’il était en dépression jaune, ce psychopathe…
    De toute façon, c’est sa raison de vivre, se foutre de nos gueules.

  2. Louis says:

    On dirait deux mioches dissipés en cours de math. Pauvres types. Pauvres de nous.
    A voir : la dernière vidéo des Gilets Jaunes Constituants avec Arnaud Aaron Upinsky : Réarmons l’intelligence. Entretien exceptionnel, pour les gueux que nous sommes.

  3. francine aldebert says:

    comment 66% on pu confié la France à cette bande d’arrivistes !!

    • RECTIFICATIF : 14% de votes pour le dictateur !
      d’autre part , macron ricane ,mais le grand crado barbu lui s’esclaffe et vous n’avez pas vu la “momie” derrière avec une copine , alors là c’est carrément des éclats de rire !

      • Leurs grimaces devant le terrible spectacle de l’incendie de Notre-Dame prouvent bien qu’ils s’en moquent éperdument … Et que dire de la momie assistant à la Messe après la catastrophe ? Affligeant …..

    • Sébastien says:

      66% de votants…. Ceux qui n’ont donc pas voté l’ont laissé gagner. Il ne faut pas venir pleurnicher après.
      Si vous ne combattez pas, votre adversaire est déclaré vainqueur par défaut.

    • ChauxdeToureyre says:

      Attention 66% sur à peu près 40% de votants.

  4. Un Franc-Macon ne peut qu’être heureux de l’incendie d’un haut symbole du christianisme.

  5. alexderome says:

    Comme pour l’incendie du Reichstag

  6. incapable de se contrôler ce clown

  7. Sancenay says:

    “En même temps ” on peut ricaner et avoir l’aire grave, on peu tirer dans le dos du catho et le flatter, aller vite pour de la civilisation chrétienne faire table rase, et botter en touche pour les réponses aux “gilets jaunes”. On peut même enfumer en même temps au propre et au figuré.
    L’oligarchie n’arrête pas le “Pogrès”, elle le parachève.

    • Sancenay says:

      Vous aurez lu l’air,bien sûr.Mais J’ aurais pu écrire volontairement l’ aire ou plus exactement le parvis tant celui- ci se trouvait accaparé par une horde de cyniques . de faux- culs et d’ un présomptueux comédien.

  8. Gérard Lehmann says:

    Chapounet la honte.Et que cette honte soit aussi celle de tous ceux qui ont eu la bêtise de voter pour lui!

  9. Daniel PIGNARD says:

    Lu en commentaire :
    Macron, c’est Notre Drame De Paris !

  10. Cadoudal says:

    Macron jouait-il de la lyre pendant l ‘incendie en déclamant l’ Enéide ?

  11. Montesinos says:

    Voir conférence upinsky gilets jaunes constituants
    Vous aurez tout compris sur Macron qui fait basculer la France